Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

Climat : "L'État a pris des engagements et il n'est pas à la hauteur" selon Cécile Duflot

mercredi 13 mars 2019 à 9:34 Par Laurent Gallien, France Bleu Isère

L'ex-responsable d'EELV et ex-ministre désormais directrice de l'association Oxfam France, était en visite à Grenoble ce mercredi. Cécile Duflot en a profité pour saluer la mobilisation lycéenne pour le climat annoncée vendredi, et pour critiquer l'inaction du gouvernement dans ce domaine.

Cécile Duflot, écologiste, ancienne ministre et directrice générale de l'ONG Oxfam France
Cécile Duflot, écologiste, ancienne ministre et directrice générale de l'ONG Oxfam France © Radio France

Grenoble, France

Cécile Duflot est à Grenoble ce mercredi, à Science-Po, dans le cadre d'un festival écologique organisé sur le campus. A 15h celle qui est désormais directrice de l'association humanitaire Oxfam France, doit parler "Ecologie et solidarités internationales". Avant cela elle était sur France Bleu Isère ce matin dans le Coup de fil d'actualité à 7h20. Même reconvertie dans l'humanitaire l'ancienne patronne d'Europe Ecologie les Verts n'a pas perdu son point de vue sur les questions de climat et de transition écologique et elle soutien la mobilisation qui se fait jour chez les lycéens et les grèves annoncées vendredi.

Cécile Duflot dans le Coup de fil d'actualité sur France Bleu Isère

"Vous savez cette mobilisation pour le climat Oxfam y participe, comme d'autres ONG", explique Cécile Duflot.  Cette nouvelle mobilisation des jeunes "qui est assez radicale puisqu'ils décident de désobéir, de faire la grève pour le climat", est "intéressante" pour l'ex ministre du logement. "Ils disent à quoi ça sert de faire des études? Pourront-ils vivre dans un monde ruiné? Et on ne peut que les comprendre".

Moins de débats, plus d'actes

En réponse au mouvement lycéen, le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer a demandé lundi aux lycées d'organiser deux heures de débat sur les questions climatiques et environnementales. Outre les problèmes logistiques que cela peut poser aux responsables de lycées d'organiser de tels débats dans l'urgence, Cécile Duflot estime "que le temps n'est plus à la discussion mais à l'action". "Qu'est-ce qu'il faut faire face aux changements climatiques? L'Etat même a pris des engagements lors de l'accord de Paris, a pris des engagements internationaux et il n'est pas à la hauteur. Donc la question ce n'est pas celle du débat aujourd'hui. C'est celle du passage à l'acte, et c'est ce que demandent ceux qui sont mobilisés pour le climat, les jeunes qui feront grève vendredi et tout ceux qui participeront à la marche du siècle samedi."