Politique

Climats de Bourgogne : le panneau de la discorde

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne lundi 3 juillet 2017 à 20:20

François Rebsamen et sa première adjointe Nathalie Koenders ce lundi 3 juillet 2017 au cours d'un point presse imprévu
François Rebsamen et sa première adjointe Nathalie Koenders ce lundi 3 juillet 2017 au cours d'un point presse imprévu © Radio France - Thomas Nougaillon

François Rebsamen maire PS de Dijon et François Sauvadet président UDI du Conseil départemental de Côte-d'Or se déchirent autour d'un panneau autoroutier.

Une polémique née entre les deux hommes autour des fameux panneaux marrons, que la Métropole Dijonnaise vient de faire renouveler sur le bord du réseau APRR et plus précisément des autoroutes A6, A31 et A39. Ce sont des panneaux de 20 mètres carrés qui sont censés illustrer "Dijon Capitale des Ducs", "Dijon Cité de la Gastronomie et du Vin" ou encore vanter "les Climats de Bourgogne Patrimoine Mondial" et la "Route des Grands Crus". Selon le maire de Dijon, qui a convoqué une conférence de presse extraordinaire ce lundi après-midi dans le salon bleu de l'hôtel de ville, l'un de ces panneaux n'a pas été installé.

Un panneau censé mettre en valeur les Climats de Bourgogne

Il s'agit d'un panneau censé mettre en valeur "les Climats de Bourgogne" sur l'autoroute A6, à quelques kilomètres du péage de Pouilly-en-Auxois dans le sens Paris-Beaune... A cet endroit on devrait trouver trois panneaux, celui des climats -donc- et deux (quelques mètres plus loin) concernant Dijon. Il en manque un. Le maire de Dijon voit derrière tout cela la main de François Sauvadet dont il dénonce les "mesquineries". "Le président du département à décidé seul, comme d'habitude, de ne pas respecter la décision collective qui avait été prise par le bureau de l'association des climats, par le département lui même, par la région, par nous mêmes et donc il a fait disparaître le panneau qui devait être installé".

François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d'Or, ici lors de la dernière session de la Région - Radio France
François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d'Or, ici lors de la dernière session de la Région © Radio France - Thomas Nougaillon

"François Sauvadet n'est pas le maître du département"

Autour du maire de Dijon dans les salons Bleus de la mairie Nathalie Koenders sa première adjointe et Sladana Zivkovic son adjointe aux relations internationales pour dénoncer -je cite- "les mesquineries" du président du Conseil départemental. Et ça va très loin car ce lundi soir à Beaune était prévue l'inauguration de la Maison des Climats et la signature de la Convention Cadre des Climats en présence notamment d'Aubert de Vilaine président d'honneur des Climats et d'Alain Suguenot maire de Beaune. François Rebsamen a décidé de ne pas s'y rendre. Et de ne pas signer cette convention. Il ne l'a signera pas avant que le panneau soit installé. "François Sauvadet n'a pas la responsabilité des panneaux qui sont sur les APRR, ça relève de la responsabilité de la préfète de Région et je demande à la préfète, la ville de Dijon paiera s'il le faut, que ce panneau soit installé, monsieur Sauvadet, n'est pas le maître du département".

François Rebsamen

"Les responsables du Grand Dijon étaient présents à la première réunion"

François Sauvadet a répondu à François Rebsamen par voie de communiqué de presse. Le président du Conseil départemental de Côte-d'Or se dit "étonné par la nouvelle polémique lancée par le maire de Dijon sur la signalétique des Climats de Bourgogne et par son ton inutilement agressif". François Sauvadet qui tient "à rappeler qu'il avait été proposé, lors des discussions avec les acteurs des Climats de Bourgogne, que le département soit l'interlocuteur d'APRR pour définir un schéma départemental de la signalisation sur autoroute, incluant notamment les Climats." Plusieurs réunions de travail auraient été organisées pour élaborer ce schéma, "les responsables du Grand Dijon étaient présents à la première réunion, mais ne sont plus venus après" dit-il.

"Plusieurs panneaux figurent déjà sur l'A6"

Le patron du département de la Côte-d'Or explique encore dans "les discussions avec APRR pour l'élaboration du schéma départemental, il a été mis en avant la nécessité de ne pas concentrer trop de panneaux sur un espace restreint au risque, sinon, de diluer le message." Et il ajoute "comme plusieurs panneaux figurent déjà sur l'A6, avant l'embranchement de l'A38 : "Dijon, Cité des Ducs", "Dijon, Cité de la gastronomie et du vin" ainsi que le panneau sur la ligne de partage des eaux, il n'a pas été jugé utile d'en ajouter un 4e".

Reportage