Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Collages contre François Zocchetto : "Un procédé ignoble" pour le candidat de la majorité sortante à Laval

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Après les collages de plusieurs messages d'un collectif féministe, dont un visant l'actuel maire de Laval François Zocchetto, le candidat de la majorité sortante Didier Pillon publie une lettre ouverte dans laquelle il pointe la responsabilité du candidat de la gauche aux élections municipales.

Le collectif Collage féminicides a collé ses messages sur des panneaux électoraux
Le collectif Collage féminicides a collé ses messages sur des panneaux électoraux © Radio France - Charlotte Coutard

La campagne électorale redémarre bien mal à Laval, alors que l'on connaît désormais le jour de la tenue officielle du second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. Ces dernières heures, le collectif Collages féminicides a collé, près du viaduc de Laval, notamment sur des panneaux électoraux certains messages visant le maire sortant. "Zocchetto on ne t'oublie pas", pouvait-on lire par exemple en grosses lettres. Un message faisant référence aux accusations de violences sexistes et sexuelles portées contre le maire sortant lavallois par une ancienne collaboratrice de Jean-Vincent Placé en 2016, dans une soirée commune à Rome. 

Les messages de ce collectif féministe, relayés sur son compte Instagram, ont été supprimés depuis des panneaux électoraux. Ce vendredi, le candidat aux élections municipales de la majorité sortante Didier Pillon (Laval Passionnément), publie une lettre ouverte adressée à son adversaire du 28 juin prochain, Florian Bercault qui mène la liste de gauche dans la ville. "Ces affiches apparaissent à un moment étonnamment opportun, sitôt parues les informations indiquant la tenue du second tour de l’élection municipale le 28 juin. Une coïncidence malheureuse, un procédé ignoble. Une coïncidence d’autant plus regrettable que l’une de vos colistières n’a cessé de commenter ces affiches sur les réseaux sociaux", écrit la tête de liste Laval Passionnément. 

En fin de journée, Florian Bercault (Demain Laval Ensemble) a répondu à son adversaire via un communiqué : "La brutale rentrée en campagne de M. Pillon témoigne du désarroi d’un candidat aux abois. Je suis indigné par ces insinuations et mises en cause douteuses et je me réserve le droit de saisir la justice. La peur de perdre ne justifie pas tout".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu