Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Collectivité de Corse : session financière

jeudi 28 juin 2018 à 10:25 Par Hélène Battini et Marion Galland, France Bleu RCFM

Nouvelle session de l'assemblée de Corse ces deux jours à Ajaccio. Les élus se réunissent en session ordinaire, avec de nombreux rapports à examiner, mais la séance devrait être essentiellement dédiée aux finances, avec l'examen des comptes de gestion et des comptes administratifs.

Les élus se réunissent en session ordinaire essentiellement dédiée aux finances.
Les élus se réunissent en session ordinaire essentiellement dédiée aux finances. © Maxppp - maxppp

Corse, France

Des chiffres, des chiffres et encore des chiffres, la fusion des trois collectivités va logiquement tripler l'exercice d'adoption des comptes de gestion et des comptes administratifs. Ces documents, rédigés pour l'un par les élus et pour l'autre par le comptable, retracent l'équilibre recettes-dépenses de l'année écoulée et doivent évidemment avoir un résultat identique.

Avenir et perspectives

Pour les comptes 2017, il ne devrait pas y avoir de problème, mais le débat va probablement s'orienter sur l'avenir et les perspectives pour 2018, avec la fameuse contractualisation souhaitée par le gouvernement. "Un contrat forcé" selon Gilles Simeoni, l'Etat demande désormais aux collectivités de ne pas dépasser leurs dépenses de fonctionnement de plus 1,2 %, un quota impossible à tenir explique le président de la CDC, en raison, justement de la fusion avec les départements. En cas de non-respect de la contractualisation la Corse se verrait privée de près de 20 millions d'euros de subventions. Le contrat avec l'Etat doit être signé avant le 30 juin, c'est à dire avant samedi, mais les élus insulaires s'y refusent catégoriquement. Le sujet pourrait être abordé lundi 2 juillet, lors de la rencontre prévue à Paris entre Gilles Simeoni et Édouard Phillippe.

Autre dossier dans cette session, qualifié de "phare" par le président de l'exécutif, le numérique, avec un objectif 4G sur tout le territoire insulaire d'ici à 5 ans. Enfin au cours des questions orales et des motions on parlera déchets, cyanobactérie, ou encore aides publiques ou aides viticoles.

Session de l'assemblée de Corse des 28 et 29 juin 2018 : l'ordre du jour