Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Comme un doux parfum d'élections municipales à Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

Le conseil municipal de Laval a fait sa rentrée lundi soir, à six mois des élections (15-22 mars 2020). Si la candidature à sa propre succession de François Zochetto ne fait guère de doute, la gauche elle s'organise.

Le maire de Laval François Zochetto (UDI) sera une nouvelle fois candidat
Le maire de Laval François Zochetto (UDI) sera une nouvelle fois candidat © Radio France - Philippe Renault

Laval, France

Il y avait comme un air de rentrée scolaire lundi soir au conseil municipal de Laval. Comme un air d’élections municipales aussi. Elles auront lieu dans six mois (15 mars 2020 - 22 mars 2020). Peu de candidats se sont encore lancés officiellement dans la bataille, à l’instar de Jean-Michel Cadenas pour le Rassemblement National. À gauche comme à droite, on masque son jeu mais tout s'organise en coulisses.

Ce n’est un secret pour personne ou presque, le maire sortant de Laval Francois Zochetto (UDI) sera candidat à sa réélection. Avec qui autour de lui ? Quel renouvellement et quel timing politique ? "On a tellement de travail à la municipalité, quand on est élu, que l'on se préoccupe un peu moins du temps politique" sourit l'édile. "C'est vrai que j'ai cette échéance en tête mais l'organisation du calendrier électoral viendra en son temps. Pour le moment, nous travaillons" termine François Zochetto. 

À gauche ça discute

En face l’opposition s’organise et les discussions vont bon train. À gauche, le Parti Socialiste a rencontré Europe-Écologie-Les Verts la semaine dernière. Par ailleurs le collectif de citoyens Demain Laval! organise des ateliers depuis le mois de juillet pour compiler un certain nombre de propositions. Ruralité, transports, solidarités, le dernier atelier est prévu en décembre et c'est à l'issu de celui-ci que se dessinera une liste, et une tête de liste pour les Municipales. "Ce qui est intéressant c'est que sur les deux premiers ateliers, il y a eu à peu près 90 Lavallois. Et on a vu émerger des quadras, des trentenaires. Demain Laval! ce sera une nouvelle génération. Les partis politiques ne viendront qu'en support éventuellement ou en soutien" déclare Georges Poirier, actuel conseiller municipal dans l'opposition. 

Une chose est sûre, la gauche n'annoncera pas sa tête de liste avant plusieurs semaines. Preuve qu'un (très) léger parfum d’élections municipales se faisait sentir dans la salle du conseil municipal lundi soir, Antoine Caplan, ex-secrétaire de la section locale du Parti Socialiste et bras droit de Guillaume Garot, (ancien maire et futur candidat ?) était présent dans le public. 

Choix de la station

France Bleu