Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment les maires de Midi-Pyrénées recrutent des assesseurs pour les élections départementales et régionales

-
Par , France Bleu Occitanie

Les élections départementales et régionales se tiennent les 20 et 27 juin prochains. Pour convaincre des assesseurs de venir les aider, les maires usent de divers arguments, dont parfois celui de l'accès prioritaire à la vaccination. Avec plus ou moins de succès.

Les assesseurs des élections régionales et départementales devront être vaccinés ou testés
Les assesseurs des élections régionales et départementales devront être vaccinés ou testés © Radio France - Noémie Guillotin/Boris Compain

L'ouverture officielle de la campagne pour les élections débutera dans une semaine, le 31 mai et on votera pour le 1er tour le 20 juin, pour les conseillers régionaux mais également départementaux. Les listes sont officiellement déposées pour les élections régionales depuis le lundi 17 mai, midi. Et comme à chaque élection, il faut parfois trouver des assesseurs pour tenir les bureaux de vote. Traditionnellement, les élus mettent la main à la pâte, mais parfois cela ne suffit pas.

L'argument de la vaccination 

Cette année, certaines communes comme celles de Toulouse ou de Tournefeuille mettent en avant un argument de poids : les assesseurs ont accès à des créneaux réservés pour être vaccinés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cyril Cotonat, président de l'association des maires ruraux du département assure qu'il n'y a pas de difficultés particulièrs pour trouver des assesseurs, tout en indiquant que "150 plausibles assesseurs se sont manifestés pour être vaccinés". Dans le Lot, Thierry Chartroux, maire de la petite commune de Thégra, gère aussi le centre de vaccination de Gramat et en a profité pour réserver une matinée durant laquelle une soixantaine d'assesseurs a pu recevoir une injection. Pour les assesseurs non vaccinés, il faudra qu'ils aient un test PCR négatif de moins de 48 heures. L’Etat doit aussi mettre à la disposition de l’ensemble des communes des autotests.

Le sens civique

Dans les communes où il y a déjà beaucoup d'habitants et d'élus vaccinés et peu de bénévoles, on toque aux portes, et généralement les réticences tombent vite. Dominique Ponticaccia, maire de Juzet-d'Izaut a fait appel à des citoyens qui participaient à des comités ; "l'argument c'était aussi qu'ils puissent voir comment cela se passe, les coulisses". Michel Baylac maire de Roquelaure, dans le Gers, a lui une autre méthode : "Je fais appel aux présidents d'associations, qui disent souvent 'avec plaisir'. Ça c'est ma technique. Il y a dans ce réseau spontanément des gens qui aiment servir." Finalement, ce qui inquiète le plus les maires, ce n'est pas la participation des assesseurs, mais plutôt celle des électeurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess