Politique

Commune nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin : ce qui va changer (ou pas)

Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin mercredi 9 septembre 2015 à 19:30

Les maires de l'agglomération cherbourgeoise et le président de la CUC
Les maires de l'agglomération cherbourgeoise et le président de la CUC © Radio France - Julien Pasqualini

Le 1er janvier prochain les cinq communes de l'agglomération cherbourgeoise vont s'unir pour former une commune nouvelle, baptisée Cherbourg-en-Cotentin. Tour d'horizon de ce qui va changer.

Après des mois de débats et après de nombreuses réunions publiques, les élus des cinq communes de l'agglomération cherbourgeoise ont donc approuvé en début de semaine la création d'une commune nouvelle. Cherbourg, La Glacerie, Tourlaville, Equeurdreville-Hainneville et Querqueville vont s'unir pour former Cherbourg-en-Cotentin. Avec 84 000 habitants ce sera la quatrième commune de la Normandie réunifiée.

Une commune nouvelle, cinq communes déléguées

"Cherbourg-en-Cotentin" sera donc la commune nouvelle. Cherbourg, La Glacerie, Tourlaville, Equeurdreville-Hainneville et Querqueville deviendront des communes déléguées. En janvier 2016, les 163 élus des cinq communes déléguées se réuniront pour désigner le maire de Cherbourg-en-Cotentin, ainsi que ses adjoints. Mais en 2020 à l'issue des prochaines élections municipales il n'y aura plus que 55 élus pour l'ensemble de la commune nouvelle, ce sont eux qui désigneront le maire, ses adjoints ainsi que les maires des communes déléguées. Pour ce qui est du courrier, a priori il faudra préciser sur les lettres le nom de la commune déléguée suivi de Cherbourg-en-Cotentin, mais rien n'est tranché pour l'instant, la Poste s'arrache les cheveux sur le sujet.

Une nouvelle répartition des compétences

La commune nouvelle va déterminer les politiques communes en matière de développement économique, d'urbanisme et de transports. Elle va aussi organiser les grands événements culturels et sportifs. Elle fixera aussi le montant des impôts locaux qui seront harmonisés vers le tarif le plus bas de l'agglomération, c'est-à-dire celui de Querqueville.

Les services de proximité resteront à la charge de chaque commune déléguée. Il s'agit de l'état civil, de l'école, des rythmes scolaires, l'animation commerciale, la relation avec les associations, la gestion des stades et gymnases...

Carte interactive

Cliquez sur notre carte interactive pour connaitre, commune par commune, le nombre d'habitants, la superficie et le nombre d'élus qui siégeront au conseil de la commune nouvelle.