Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange
Dossier : Élections territoriales en Corse

Communistes et insoumis Corses, ensemble en décembre !

-
Par , , France Bleu RCFM
Corse, France

Un accord a été conclu à gauche pour les élections territoriales des 3 et 10 décembre prochain. La Corse insoumise devrait faire liste commune avec le Parti Communiste.

Jacques Casamarta (Corse Insoumise), Michel Stefani (PCF)
Jacques Casamarta (Corse Insoumise), Michel Stefani (PCF) © Maxppp - maxppp

Les discussions ont finalement donné lieu ce mercredi à une union des deux tendances, malgré la réaction épidermique de Jean-Luc Mélenchon, il y a une semaine de cela sur les réseaux Sociaux. Le leader du mouvement " la France Insoumise", avait qualifié la manœuvre de "tambouille"

Le "fond" commun

Par ailleurs, si la liste obtient des sièges dans la future assemblée de Corse, elle constituera un seul et unique groupe. L'Union doit encore cependant être validée par les militants. Mais dès lors, Michel Stefani confirme que sur le fond, les deux sont d'accord : il faut s'opposer à toute politique d'austérité, en Corse !

Michel Stefani, secrétaire du PCF en Corse : « La réalité c’est que les élections vont établir un rapport de force. Nous nous situons dans une opposition effective à l’actuelle majorité régionale, avec l’objectif d’ouvrir une perspective réelle à gauche sur un contenu antilibéral et anti austérité… »

« Manifestement nous baignons l’ultralibéralisme aujourd’hui et si nous examinons ce qui se passe par exemple autour des réfactions de TVA, avec les aides aux entreprises, ou ce que nous pouvons entendre lorsqu’il est question d’un statut fiscal sans parler des transports, ce sont des orientations ultra libérales et bien entendu nous y sommes opposés ! »

Une union régionale confirmée dont la tête de liste devrait être issue de la Corse insoumise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess