Politique

Compétences régionales (2/5) : le développement économique en Languedoc-Roussillon

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault et France Bleu Roussillon vendredi 30 octobre 2015 à 14:12

Jeunes pieds de vigne en Languedoc-Roussillon.
Jeunes pieds de vigne en Languedoc-Roussillon. © Maxppp

Les élections des régionales auront lieu les 6 et 13 décembre prochains. À cinq semaines de l'échéance, point d'étape sur le développement économique, une compétence de la région, en Languedoc-Roussillon.

Le développement économique compte parmi les compétences les plus importantes de la région. En Languedoc-Roussillon, ce domaine cumule en moyenne 11 % du budget total de la région et représente 133 millions d'euros par an, avec une augmentation notable en 2015. Bilans chiffrés du budget du développement économique entre 2011 et 2015.

> À voir aussi : le développement économique en Midi-Pyrénées

Répartition du budget Languedoc-Roussillon (moyenne entre 2011 et 2015). - Radio France
Répartition du budget Languedoc-Roussillon (moyenne entre 2011 et 2015). © Radio France - Isabelle Lassalle

La plus grosse part du budget est allouée à l'industrie et l'artisanat. Viennent ensuite l'agriculture, le tourisme et la recherche. La plus petite part étant consacrée à l'économie sociale et solidaire. Tous ces budgets sont fortement concentrés dans les investissements.

Répartition du budget développement éco. (moyenne de 2011 à 2015). - Radio France
Répartition du budget développement éco. (moyenne de 2011 à 2015). © Radio France - Isabelle Lassalle

Aider les entreprises pour réduire un chômage très élevé

La région s’est engagée dans le développement de 17 Parcs Régionaux d’Activités Économiques (Prae). Début 2015, 14 de ces Prae sont en cours de développement : un en Lozère, trois dans le Gard, cinq dans l’Hérault, quatre dans l’Aude et un dans les Pyrénées-Orientales.

L’objectif de ces parcs d’activité est de favoriser l’implantation de nouvelles entreprises et de générer de l’activité et des créations d’emplois. Mais le chômage reste toujours le plus élevé en zone métropolitaine avec un taux de 14,1 % en Languedoc-Roussillon pour 10 % en France métropolitaine au deuxième trimestre 2015.

L'un des plus grands vignobles de France

Le vignoble du Languedoc-Roussillon s’étend sur quatre départements, le Gard, l’Hérault, l’Aude et les Pyrénées-Orientales et c’est l’un des atouts majeurs de la région. En 2013-2014, le vignoble couvre 245 000 hectares, c'est 30% de la surface totale de vigne en France. C'est également la part de la production viticole de la région dans la production nationale. Et le Languedoc-Roussillon est aussi la première région exportatrice de vin.

Forte attractivité de la région

Le Languedoc-Roussillon exerce une grande attractivité à la fois au niveau des ménages, comme des étudiants ou des touristes. Chaque année, la région accueille près de 30 000 nouveaux arrivants. C'est aussi la troisième destination favorite des étudiants : ils sont 100 000 à y étudier chaque année.

Enfin, la région attire 15 millions touristes (le Languedoc-Roussillon rassemble 2,7 millions d'habitants). Ces visiteurs séjournent  près de 100 millions de nuitées par an.

À lire aussi

L’Assemblée nationale et le Sénat ont voté le troisième volet de la réforme territoriale le 16 juillet dernier. La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) modifie les compétences des régions.

  • À suivre : la culture, prochaine thématique, vendredi 6 novembre
  • À lire aussi : compétences régionales (1/5), les transports
  • Les candidats aux régionales en Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées

L’Assemblée nationale et le Sénat ont voté le troisième volet de la réforme territoriale le 16 juillet dernier. La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) modifie les compétences des régions.

Compétences de la région : les missions de la collectivité. - Aucun(e)
Compétences de la région : les missions de la collectivité. - IDE