Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Comptage des migrants dans les bus à Caen : "Pas d'injonction aux agents de Twisto" réplique le préfet

mardi 3 mai 2016 à 15:21 Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Des contrôleurs obligés de compter le nombre de migrants présents à bord du bus entre Caen et Ouistreham. Selon la CGT , la direction de la compagnie caennaise Twisto agirait à la demande de la préfecture du Calvados. Le préfet s'explique sur France Bleu Normandie.

Laurent Fiscus, préfet du Calvados.
Laurent Fiscus, préfet du Calvados. © Radio France

Caen, France

Polémique : le préfet répond

Laurent Fiscus, le préfet du Calvados a répondu ce matin sur France Bleu Normandie aux contrôleurs de Twisto qui accusent  la préfecture de leur demander de signaler la présence de migrants sur la ligne de bus N°61, celle qui relie Caen à Ouistreham :

En tant que préfet, je ne fais pas d'injonction aux agents de Twisto. Je n'ai ni cette compétence ni ce projet. En revanche, les contrôleurs de tous les transports publics peuvent apporter certaines informations. Nous sommes sur l'espace public ( ...) que ce soit à propos des migrants ou de tout autre problème . On demande qu'on nous les signale. La police a besoin de ces informations

> Réponse du préfet à 2'50" sur la vidéo :

Selon la CGT qui dispose de documents, les contrôleurs de la ligne de bus concernée sont obligés de compter les migrants. La direction de Twisto a assuré aux représentants du personnel qu'elle a agi sur injonction de la préfecture. L'affaire a été portée devant le CHSCT.