Politique

Conférence de presse de François Hollande : Etat islamique, réfugiés et fiscalité au menu

Par Germain Arrigoni, France Bleu dimanche 6 septembre 2015 à 21:20

François Hollande
François Hollande © Reuters

Le chef de l'État tient sa sixième conférence de presse semestrielle ce lundi à l'Elysée. Au menu : l'action militaire contre l'État islamique en Syrie, l'accueil des réfugiés et des détails sur les baisses fiscales prévues en 2016. A suivre en vidéo sur francebleu.fr dès 11h !

Avant d'aborder le dernier tiers de son quinquennat, François Hollande fait sa rentrée médiatique. Une rentrée chargée avec plusieurs dossiers importants lors de cette conférence de presse prévue pour durer deux heures.

Intervention contre Daesh en Syrie ?

Le chef de l'Etat devrait apporter des précisions sur l'hypothèse d'une extension à la Syrie des frappes de l'aviation française contre les djihadistes de l'Etat Islamique, jusqu'ici limitées à l'Irak. Objectif : mieux prévenir d'éventuels nouveaux attentats sur le territoire.  

Accueil des réfugiés

Autre dossier lié au précédent : François Hollande devrait également préciser son plan pour accueillir les réfugiés. En effet, la crise syrienne est à l'origine de l'afflux de milliers de migrants aux frontières de l'Europe, qui a conduit le président français et la chancelière Angela Merkel à se rallier à l'idée d'imposer aux Vingt-Huit des quotas de réfugiés. une idée qui ne fait pas l'unanimité, notamment en Hongrie.

A LIRE AUSSI > Paris : plusieurs milliers de personnes à la manifestation de soutien aux réfugiés

Climat

Sur le terrain international, le chef de l'Etat devrait revenir également sur la conférence sur le climat qui se tient en décembre à Paris (COP21). Enjeu du quinquennat, il espère un accord permettant de lutter contre le réchauffement climatique.

A LIRE AUSSI > François Hollande : "un accord doit être trouvé lors de la conférence sur le climat" à Paris

Impôts

Sur le plan national, François Hollande devrait concrétiser son engagement de faire baisser les impôts en 2016 "quoi qu'il arrive" alors que la croissance a été nulle au deuxième trimestre.  Le gouvernement tablait sur une baisse d'impôts de 2 milliards d'euros l'année prochaine.

Travail, emploi, croissance

Si le taux de chômage est resté stable au deuxième trimestre (10% de la population active en métropole soit 2,9 millions de personnes), François Hollande lie son éventuelle candidature en 2017 au résultat sur le front de l’emploi.

Pour ce faire, après le pacte de responsabilité et la loi Macron, Il devrait également aborder la délicate réforme du code du travail prévue par le gouvernement qui fait partie deux chantiers majeurs avec la nouvelle économie du futur.

A LIRE AUSSI > Manuel Valls ouvre la voie à une réforme du Code du travail