Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : face aux pertes, le fragile équilibre budgétaire de la Ville de Biarritz

-
Par , France Bleu Pays Basque

La nouvelle majorité biarrote a présenté ses premières orientations budgétaires (2021-2023) lors du conseil municipal de ce vendredi 18 décembre. Elles restent ambitieuses malgré les pertes engendrées par la crise sanitaire. Il n'y aura pas d'impôts supplémentaires ce qui implique choix et paris.

La maire de Biarritz, Maider Arosteguy, et ses adjoints ont présenté leurs premières orientations budgétaires pour la période 2021-2023
La maire de Biarritz, Maider Arosteguy, et ses adjoints ont présenté leurs premières orientations budgétaires pour la période 2021-2023 © Radio France - Thibault Vincent

La nouvelle majorité municipale de Biarritz, élue en juin 2020, a présenté ses premières orientations budgétaires pour la période 2021-2023 lors du conseil municipal du vendredi 18 décembre. Elles prévoient des investissements en hausse par rapport à la précédente mandature (2014-2019), malgré les pertes enregistrées par la Ville en 2020 en raison des confinements et de la crise sanitaire. Pour autant, il n'y aura pas de hausses de la fiscalité promet la maire, Maider Arostéguy. Un véritable tour de passe-passe ?

Des pertes importantes en 2020

Le conseil municipal a été précédé par la présentation détaillée de l'audit sur les finances de Biarritz réalisé par le Cabinet Michel Klopfer, spécialisé dans le conseil en finances publiques. Celui-ci conclut à un redressement des finances de la Ville, critiques en 2014, au cours de la précédente mandature, notamment grâce à une hausse de la fiscalité et de la taxation sur les résidences secondaires. La capacité de désendettement de la municipalité est passé de 14 ans (2014) à 8 ans (2019). 

Situation de la fiscalité à Biarritz
Situation de la fiscalité à Biarritz - Ville de Biarritz

La situation financière s'est améliorée, conclut le cabinet, mais elle reste moins bonne que la moyenne des villes de taille et situation comparables à Biarritz et reste à surveiller. D'autant que, comme pour toutes les collectivités publiques, la commune basque va souffrir des conséquences de la crise sanitaire. La perte pour elle en 2020 s'élève à 4,4 millions d'euros : 3 millions de recettes en moins, 400.000€ de dépenses (aides notamment) en plus et encore 400.000€ de pertes lors du deuxième confinement de cette fin d'année.

Impact de la crise sanitaire pour la Ville de Biarritz
Impact de la crise sanitaire pour la Ville de Biarritz - Cabinet Michel Klopfer

"Priorité aux engagements de campagne"

Ces pertes sont un véritable "trou d'air", note Edouard Chazouillères, adjoint aux finances. Elles représentent 5,7% du budget de la Ville. Elles ont été compensées par 3M€ de renoncement d'investissements et 1M€ de baisse des charges de fonctionnement votés en juillet dernier. Mais la crise aura encore des conséquences sur les prochains exercices.

Or, Biarritz est "une petite ville de 25.000 habitants avec des équipements surdimensionnés par rapport à sa taille", estime Maider Arostéguy qui dit ne pas regretter mais note que le "coût d'entretien de ces infrastructures est élevé (...) la facture est douloureuse." Le tout dans un contexte de baisse des dotations de l'Etat et d'incertitudes quand à la reprise du tourisme d'affaires, poursuit la maire qui annonce une "politique municipale prudente" pour la période 2021-2023 avec "priorité aux engagements de campagne".

Faire des économies

Des choix politiques donc qui laisseront certains sur le bord de la route. Maider Arostéguy a ainsi annoncé que Biarritz ne pourra sans doute pas prendre en compte l'Auberge de Jeunesse, la dernière au Pays Basque, qui a dû fermer récemment. La priorité sera notamment mise sur la modernisation de l'Administration de la Ville, avec de possibles embauches, et une "mutualisation des moyens des services" qui sont réorganisés, détaille Edouard Chazouillères.

Dépenses fonctionnement de la Ville de Biarritz
Dépenses fonctionnement de la Ville de Biarritz - Ville de Biarritz

La volonté est évidemment de faire des économies alors que les faits de fonctionnement de la Ville, et notamment ses frais de personnels, représentent plus de 50% du budget de Biarritz (51,7% à 21 millions d'euros). L'objectif de la majorité municipale est de ne pas augmenter les dépenses de fonctionnement de plus de 1%.

Dépenses de fonctionnement de la municipalité biarrote
Dépenses de fonctionnement de la municipalité biarrote - Ville de Biarritz

Tenir les promesses sans impôts supplémentaires

Malgré tout cela, la maire promet de tenir ses engagements de campagne, "sans augmenter les impôts" ni l'emprunt. Ce tour de force, ou de passe-passe, la municipalité biarrote entend le mener grâce à une "politique innovante" en trouvant de nouvelles recettes et en optimisant celles existantes, ajoute Edouard Chazouillères. 

Parmi les exemples évoqués : une augmentation de la taxe de séjour, la prochaine renégociation de la Délégation de Service Public (DSP) des parkings de la Ville, ainsi que celles avec les Société d'Economie Mixtes des Golfs et de Biarritz Océan avec de possible hausse des redevances perçues et/ou des répartitions des investissements entre la mairie et les délégataires.

Synthèse des relations entre la Ville de Biarritz et la SEM Biarritz Océan
Synthèse des relations entre la Ville de Biarritz et la SEM Biarritz Océan - Cabinet Michel Klopfer

Les oppositions sceptiques

Au final, malgré le contexte et ces choix, l'adjoint aux Finances annonce une capacité d'investissement pour 2021-2023 entre 15,8 et 16,9 millions d'euros par an, largement supérieure à la moyenne de la précédente mandature (11,1M€ par an).

Les investissements prévus par la Ville de Biarritz dans ses orientations budgétaires
Les investissements prévus par la Ville de Biarritz dans ses orientations budgétaires - Ville de Biarritz

Des orientations qui ne convainquent pas les membres de l'opposition. "Il est imprudent d'augmenter les charges, alors que les recettes paraissent incertaines pour les prochaines années", critique Patrick Destizon qui laisse planer des doutes sur l'absence d'augmentation de la fiscalité. "Maintenant que l'on se prive de ressources, rajoute Guillaume Barucq, vous devez aller raboter ailleurs (...) La première impression que l'on a c'est que la Culture va être la première variable d'ajustement."

L'ancienne tête de liste de "Biarritz Nouvelle Vague" s'émeut notamment du choix de la majorité de ne pas augmenter la surtaxe sur les résidences secondaires - la passer de 30 à 60% comme l'ont fait Bidart ou Guéthary - et de se priver ainsi de d'1,8 millions d'euros de recettes supplémentaires. "Le respect d'un engagement électoral" répond Maider Arostéguy.

"Vous préférez mettre la sécurité avant l'action sociale et la culture qui n'apparaissent pas dans le document (sur les orientations budgétaires, ndlr) que l'on doit voter" attaque de son côté Lysiann Brao.

La délibération a finalement été adoptée à la majorité moins 8 votes contre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess