Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conflit d'intérêts : avis négatif de la Haute autorité pour Romain Roy, vice-président d'Orléans Métropole

-
Par , , France Bleu Orléans

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) rend un avis négatif au sujet de Romain Roy, qui dirige Roy Energie, entreprise de panneaux photovoltaïques. Conséquence : il perd la délégation "plan climat" à Orléans Métropole et sera désormais vice-président aux transports.

Romain Roy, lors de l'installation du conseil métropolitain le 16 juillet 2020 à Orléans
Romain Roy, lors de l'installation du conseil métropolitain le 16 juillet 2020 à Orléans - Orléans Métropole

Après avoir donné un avis négatif en août sur le cas Charles-Eric Lemaignen, la HATVP, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, vient de rendre un avis négatif au sujet de Romain Roy, 12e vice-président d'Orléans Métropole chargé du plan climat air énergie territorial.

Ce jeune élu, qui fait partie de l'équipe de Serge Grouard (LR) à la mairie d'Orléans, est, dans le privé, président du Groupe Roy Energie, basé à Orléans, une entreprise spécialiste du photovoltaïque. Le président (PS) d'Orléans Métropole Christophe Chaillou, pressé par le maire d'Olivet Matthieu Schlesinger à ce sujet, avait saisi la HATVP en juillet pour éclaircir la question d'un potentiel conflit d'intérêts entre les activités professionnelles de Romain Roy et sa délégation au sein de la collectivité.

L'avis de la Haute autorité n'est pas rendu public, on sait seulement qu'il est négatif au sujet de Romain Roy. Ce dernier n'est donc plus en charge du plan climat air énergie territorial à Orléans Métropole, et devient chargé des transports au sein de la métropole, en restant 12e vice-président, a annoncé ce jeudi Christophe Chaillou, lors de la réunion du conseil métropolitain à Orléans La Source.

Et à la Ville d'Orléans ?

On ne sait pas, à cette heure, si Romain Roy reste adjoint en charge de la transition énergétique et du développement durable à la Ville d'Orléans. L'élu, présent au conseil métropolitain, ne souhaite pas réagir "à chaud" ce jeudi soir, l'avis de la HATVP ayant été connu seulement vers 18h30.

Charles-Eric Lemaignen n'est plus en charge des transports

Conséquence : un jeu de chaises musicales se met en place au sein de la Métropole. Charles-Eric Lemaignen, élu orléanais, précédemment en charge des transports, est désormais vice-président en charge des grands équipements (dont le projet Comet), des interconnexions métropolitaines et des parkings en ouvrage.

Le président d'Orléans Métropole, Christophe Chaillou, entouré de plusieurs vice-présidents, ce jeudi, à Orléans
Le président d'Orléans Métropole, Christophe Chaillou, entouré de plusieurs vice-présidents, ce jeudi, à Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Pas d'avis négatif pour Pascal Tebibel, autre vice-président

Quant à Pascal Tebibel, élu orléanais lui aussi, l'avis de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique est positif à son sujet, indique Orléans Métropole. Ce haut cadre au sein du groupe de BTP Colas reste donc en charge de l'attractivité économique et des grands projets économiques à Orléans Métropole.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess