Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

100e congrès des maires de France : des élus marnais protestent

lundi 20 novembre 2017 à 11:05 Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne

Ce lundi c'est l'ouverture de la 100e édition du Congrès des maires de France à Paris. Au programme, des débats sur la sécurité et le changement climatique. Mais certains maires marnais protestent contre la baisse des dépenses de fonctionnement et la suppression des emplois aidés.

Clôture du  99ème Congrès des maires de France par son président François Baroin
Clôture du 99ème Congrès des maires de France par son président François Baroin © Maxppp - POOL/Romain Beurrier/MAXPPP

Marne, France

Le 100e congrès des maires de France s'ouvre ce lundi et dure jusqu'à jeudi à Paris où il sera clôturé par un discours du Président Emmanuel Macron. L'occasion pour les élus présents d'aborder plusieurs thèmes: la sécurité, le réchauffement climatique ou encore l'arrivée du Très Haut débit dans les petites communes rurales.

Mais dans la Marne, certains maires comme le maire de Tinqueux, Jean Pierre Fortuné ou encore le maire de Joiselle Gérard Amon protestent contre la baisse des dépenses de fonctionnement de leurs communes mais aussi la suppression de la taxe d'habitation et des emplois aidés.

Plus de considération

Le maire de Reims, Arnaud Robinet estime que les maires ne sont pas assez consultés par le gouvernement, les députés et les sénateurs. Il demande plus de considération, et que l'on accorde aux maires plus de confiance et de responsabilité.

« Nous devons être davantage associés à l'ensemble des discussions et des projets de lois qui sont débattus à l'Assemblée Nationale et au Sénat », explique t-il, « Quand il y a des attentats à Nice, à Paris, ou Marseille, c'est le maire qui est en première ligne. Qu'on nous associe aux décisions qui ont un impact sur nos concitoyens ».

Arnaud Robinet, le maire de Reims

Quelle efficacité pour les maires ?

A Tinqueux, le maire Jean Pierre Fortuné n'est pas d'accord avec la suppression de la taxe d'habitation qui jusqu'ici profitait aux communes. pour lui, la supprimer c'est empêcher les maires des communes d'agir.

« Dès que vous ne levez plus d'impôt, vous n'avez plus la maîtrise de vos investissements. On sera pieds et poings liés au bon vouloir du gouvernement », déplore l'élu, « Quand les habitants nous demanderont de construire tel équipement et que l'on répondra qu'on n'a pas les moyens parce que c'est l'Etat qui finance, quelle efficacité auront les élus locaux ? ».

Jean Pierre Fortuné, le maire de Tinqueux

Un maire portant son écharppe à la main - Maxppp
Un maire portant son écharppe à la main © Maxppp - Bruno Levesque

Aujourd'hui, la France, on est repassé sous la barre des 36.000 communes. D'après le dernier recensement, il y a 35.885 communes.

Ecoutez l'invité de la rédaction : Gérard Amon, maire de Joiselle

Interview de Gérard Amon, maire de Joiselle et président de la communauté de communes Sézanne Sud Ouest marnais