Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Conseil d'Emmanuel Macron à un chômeur : le Normand Pierre-Edouard Magnan "doublement choqué"

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le porte-parole du mouvement national des chômeurs et précaires réagit au conseil d'Emmanuel Macron à un chômeur : "Traversez la rue pour trouver un travail". Pour Pierre-Edouard Magnan, "un Président ne devrait pas dire ça".

Pierre-Edouard Magnan, porte-parole national du mouvement des chômeurs et précaires, ne digère pas les propos d'Emmanuel Macron.
Pierre-Edouard Magnan, porte-parole national du mouvement des chômeurs et précaires, ne digère pas les propos d'Emmanuel Macron. - Photo gauche transmise par PE Magnan - photo d'E.Macron par V. Isore - Maxppp

Rouen, France

"Et dire qu'il a donné ce conseil à ce chômeur à peine 48 heures après un discours sur la pauvreté", le Rouennais Pierre-Edouard Magnan, porte-parole national du mouvement des chômeurs et précaires, ne digère pas cet échange samedi entre Emmanuel Macron et un jeune chômeur, formé en horticulture, à qui le chef de l'Etat conseille de "traverser la rue pour trouver un travail en hôtellerie-restauration ou dans le BTP."

"Je suis doublement choqué par cette phrase, d'abord parce que ça continue d'accréditer cette petite musique insupportable selon laquelle les responsables du chômage seraient les chômeurs eux-mêmes. Selon Emmanuel Macron ceux qui ne trouvent pas de travail n'en cherchent pas" critique Pierre-Edouard Magnan qui n'accepte pas non plus le conseil d'Emmanuel Macron à ce chômeur. "Il dit à ce jeune qui a été formé en horticulture, c'est pas grave t'as fait une formation dans un domaine, tu ne trouves pas de boulot, et donc va chercher ailleurs, dans les restaurants, les bars. C'est choquant par l'absence de perspectives que ça offre à la jeunesse."

Le porte-parole du mouvement des chômeurs estime également que les métiers de l'hôtellerie-restauration présente de nombreuses contraintes "Notamment des contraintes horaires pas toujours conciliables avec une vie familiale. Et puis avec des horaires très décalés, ça impose d'avoir le permis ou une voiture ce qui n'est pas à la portée de tout le monde". De leur côté, les professionnels de l'hôtellerie-restauration estiment que leurs métiers ne sont pas plus pénibles que policier ou encore infirmière. Selon l'UMIH, il y aurait même en France, 100 000 postes à pourvoir dans les restaurants, bars ou hôtels.

Choix de la station

France Bleu