Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conseil départemental de l’Yonne : c’était la dernière séance

-
Par , France Bleu Auxerre

Les 42 élus du conseil départemental se sont rassemblés vendredi matin à Venoy pour une dernière session avant les échéances électorales. Ils ont validé des comptes administratifs 2020, excédentaires de 54 millions d'euros.

Les élus du conseil départemental de l'Yonne ont validé les comptes administratifs 2020 lors de la dernière session avant les élections.
Les élus du conseil départemental de l'Yonne ont validé les comptes administratifs 2020 lors de la dernière session avant les élections. © Radio France - Thierry Boulant

Les 42 élus du conseil départemental de l'Yonne ont achevé vendredi leur mandat par une dernière session à Venoy. Les conseillers ont validé les comptes administratifs du département pour 2020. 

54 millions, pour quoi faire ?

Des comptes qui présentent un excédent de 54 Millions d'euros. La preuve selon la majorité de droite et du centre que les finances ont été assainies. Un constat que Nicolas Soret, le maire socialiste de Joigny ne partage qu'en partie, car pour lui, ces millions d'euros représentent aussi des investissements qui n'ont pas été faits en pleine crise sanitaire.  

Le maire socialiste de Joigny Nicolat Soret regrette qu'on ne se soit pas servi de l'excédent budgétaire de 54 Millions d'euros pour investir en 2020 en pleine crise sanitaire
Le maire socialiste de Joigny Nicolat Soret regrette qu'on ne se soit pas servi de l'excédent budgétaire de 54 Millions d'euros pour investir en 2020 en pleine crise sanitaire © Radio France - Thierry Boulant

" Effectivement, je pense que désendetter, c'était important" reconnait l'élu jovinien, "mais on aurait pu surseoir afin de pouvoir  investir en 2020, sur les ponts, celui de Cézy par exemple,  sur des oxygénateurs dont on a eu besoin dans nos hôpitaux et d'autres investissements : le département aurait pu le faire."

Pour Patrick Gendraud, le président du conseil départemental, l'excédent budgétaire de 54 millions donnera une marge de manœuvre à la future majorité départementale
Pour Patrick Gendraud, le président du conseil départemental, l'excédent budgétaire de 54 millions donnera une marge de manœuvre à la future majorité départementale © Radio France - Thierry Boulant

Une marge de manœuvre pour la future majorité 

Pour Patrick Gendraud, le président du conseil départemental, cette excédent de 54 millions donnera une marge de manœuvre à la future majorité départementale pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire. "La crise , elle sera malheureusement toujours présente et  dans les mois et les années à venir nous serons certainement ravis d'avoir les possibilités financières, de pouvoir aider ceux qui sont en difficulté".

Le secrétaire d'état au tourisme,  Jean-Baptiste Lemoine a vécu sa dernière session au conseil départemental de l'Yonne. il ne se représentera pas
Le secrétaire d'état au tourisme, Jean-Baptiste Lemoine a vécu sa dernière session au conseil départemental de l'Yonne. il ne se représentera pas © Radio France - Thierry Boulant

Les collèges d'Avallon et de Noyers libérées d'Auxifip

Les conseillers départementaux ont également approuvé à l'unanimité moins une voix, la résiliation du contrat qui liait le département à la société Auxifip depuis 2008 dans le cadre d'un partenariat public/privé.  Cette société avait en charge  la construction et l'entretien de deux collèges à Avallon et Noyers. Cette rupture va coûter 12 millions d'euros au département, mais ce contrat  qui devait s'achever en 2029, en aurait coûté 19 pour un travail qui n'était pas satisfaisant,  si cette sortie n'avait pas été négociée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess