Politique

Conseil départemental du Finistère : Nathalie Sarrabezolles, première femme élue présidente

Par Anne Tréguer, France Bleu Breizh Izel jeudi 2 avril 2015 à 19:16

Nathalie Sarrabezolles Présidente Conseil départemental du Finistère
Nathalie Sarrabezolles Présidente Conseil départemental du Finistère © Radio France - Annaïg Haute

Nathalie Sarrabezolles est la première femme présidente du conseil départemental du Finistère. Elle a été élue après 3 tours de scrutin. Réza Salami élu ps de Brest a choisi la politique de la chaise vide et cette absence a fragilisé la majorité départementale.

L'élection de Nathalie Sarrabezolles à la tête du conseil départemental du Finistère n'est pas une surprise. Son prédécesseur Pierre Maille qui ne se représentait pas avait préparé sa succession depuis plusieurs mois et la majorité socialiste avait annoncé qu'une femme présiderait la nouvelle assemblée en cas de victoire. L'élection de Nathalie Sarrabezolles a cependant été laborieuse, elle n'a décroché son poste de présidente qu' après 3 tours de scrutins. Le socialiste Réza Salami a opté pour la politique de la chaise vide ce jeudi matin. L'élu brestois a boudé l'élection car il n'aurait pas obtenu de vice- présidence . En 2011 déjà il avait demandé à figurer dans l'exécutif départemental, en vain. En se désolidarisant de son groupe, il l'a mis en difficulté et a contraint l'assemblée a 3 tours de scrutins faute de majorité absolue. Cet incident démontre la fragilité de la majorité qui ne dispose plus de réserve de voix comme précédement.

Beaucoup d'émotions pour Nathalie Sarrabezolles consciente de représenter un symbole en étant la première femme à occuper ce poste de présidente : 

"De l'émotion et de la fierté d'être la première femme, et un sens de ce que ça implique. C'est à dire qu'il faut maintenant etre présente et montrer que les femmes en politique sont aussi responsables et aussi bonnes politiques que les hommes, c'est un enjeu".

Sarrabezolles élue finistere ENRO

Christian Troadec, élu régionaliste du centre Bretagne convoité par la gauche mais aussi par la droite. 

Le troublion maire de Carhaix buvait du petit lait ce matin. Avec Corinne Nicole, son binôme a été largement élu en centre Bretagne et dans les déclarations préliminaires, la gauche comme la droite lui ont largement fait des appels du pied. Chaque camp se dispute les 2 voix régionalistes.  A droite, Maël de Calan porte parole du groupe Alliance pour le Finistère a multiplié les compliments pour tenter de rallier le le leader des Bonnets rouges dans son camp mais Christian Troadec réaffirme son indépendance et martèle que son seul intérêt est le centre Bretagne et la défense de ce territoire. Il a annoncé ce jeudi matin la création d'un groupe régionaliste composé de lui même et son binôme.Il a réclamé une vice présidence mais il n'a obtenu de siéger à la commission du réglement intérieur avec la droite et la majorité.

"Aujourd'hui c'est Mael de Calan qui nous a fait des appels du pied pour la droite, il y a quelques jours c'était le parti socialiste qui nous faisait de la drague pour le second tour des départementales. Nous on est clair on est  des non alignés"  déclare Christian Troadec 

Christian Troadec, déclaration installation Conseil Départ 29

La liste des 12 vice-présidents a été annoncée : Michaël Quernez, Armelle Huruguen, Marc Labbey, Nicole Ziegler, Roger Mellouet, Joëlle Huon, Didier Le Gac, Françoise Peron, Jean-Marc Tanguy, Marie Gueye, Claude Jaffré, Solange Creignou