Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Conseil départemental : qui pour remplacer Bernard Bonne ?

dimanche 27 août 2017 à 18:19 Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire

S'il est élu sénateur dans un mois, le président du Conseil départemental de la Loire devra rendre son tablier. Pour lui succéder, plusieurs vice-présidents, mais un seul affirme aujourd'hui clairement sa candidature.

Georges Ziegler (ici à droite à côté de Gaël Perdriau maire de Saint-Étienne) est le seul à se déclarer candidat pour l'instant
Georges Ziegler (ici à droite à côté de Gaël Perdriau maire de Saint-Étienne) est le seul à se déclarer candidat pour l'instant © Maxppp -

Dans un mois, on connaîtra les noms des quatre sénateurs de la Loire. Le scrutin a lieu le 24 septembre. Seuls les grands électeurs sont concernés, ils sont un peu plus de 1.800 dans le département pour ce scrutin de listes. Selon nos informations, pas moins de sept listes devraient être déposées d'ici le 8 septembre. Il y a celle du Président du Conseil Départemental Bernard Bonne, celles des sénateurs sortants Bernard Fournier et Cécile Cukierman (PCF), celle du Président de l'agglomération Loire-Forez Alain Berthéas, celle du socialiste Jean-Claude Tissot, et celle du FN avec Sophie Robert. Et puis Jean-François Barnier le maire de Chambon-Feugerolles, conseiller départemental et Président de l'association des maire de la Loire, devrait confirmer dans les prochains jours qu'il se lance aussi.

Derrière les manoeuvres sénatoriales, la présidence du département

On ne trouve personne pour dire le contraire : Bernard Bonne (LR) a de très grandes chances d'être élu dans un mois. Mais en vertu de la loi sur le non-cumul des mandats, il devra quitter la présidence. Il a même précisé qu'il quitterait le Conseil départemental. Pour le remplacer, il y a peu de candidats officiels mais beaucoup manœuvrent en coulisse.

Un seul se déclare officiellement aujourd'hui, c'est Georges Ziegler, un proche de Bernard Bonne qui parle d'une candidature logique : "Je suis candidat, précise-t-il, dans le mesure où je suis premier vice-président". Le nom d'un autre vice-président, Alain Laurendon, l'élu de Saint-Just Saint-Rambert, est également avancé. Des vices-présidentes auraient également des velléités sur le poste : Solange Berlier qui s'occupe de la petite enfance (ndlr : l'une des plus grosses compétences du département) et Clotilde Robin, l'élue roannaise battue aux dernières législatives.

Jean-François Barnier, le maire du Chambon-Feugerolles, ne dit pas non. Mais pour l'instant, il se concentre sur une candidature, quasi-certaine, à ces élections sénatoriales. C'est la preuve, s'il en fallait une, que ces deux élections sont très liées. Le président sortant Bernard Bonne n'a encore désigné aucun successeur.

L'élection de futur président du département de la Loire, en cas d'élection de Bernard Bonne au Sénat, devra avoir lieu courant octobre.