Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Savoie et Haute-Savoie : les résultats du premier tour contestés dans 38 communes

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C'est la liste définitive des recours. En Savoie et Haute-Savoie, on dénombre une cinquantaine de recours aux résultats du premier tour des élections municipales devant le tribunal administratif. Le coronavirus a-t-il faussé le scrutin du 15 mars dernier ?

Les bureaux de vote fléchés du 15 mars 2020
Les bureaux de vote fléchés du 15 mars 2020 © Radio France - Christophe Van Veen

Le délai légal pour s'opposer aux élections du municipales du 15 mars s'achevait ce lundi à 18 heures. Dans 25 communes en Haute-Savoie et 13 en Savoie naissent des contestations que va devoir trancher le tribunal administratif de Grenoble avant le 31 octobre prochain. 

Voici la liste complète et définitive des contestations avec des invités de dernière minute et quelques surprises. Les 48 recours sont déposés soit par des candidats soit par de simples électeurs. Ni la cause ni les auteurs ne sont communiqués à la Presse.

Les recours en Haute-Savoie

  • Alby-sur-Chéran
  • Ambilly
  • Annemasse
  • Anthy-sur-Léman (deux recours)
  • La Balme-de-Sillingy (deux recours)
  • Chamonix-Mont-Blanc
  • Collonges-sous-Salève
  • Cuvat
  • Évian-les-Bains
  • Frangy
  • Les Gets
  • Glières-Val-de-Bornes
  • Lucinges (deux recours)
  • Marignier
  • Marlioz
  • Megève
  • Nangy
  • Saint-Julien-en-Genevois
  • Scionzier
  • Servoz
  • Susville
  • Val-de-Chaise
  • Veigy-Foncenex
  • Viry

Les recours en Savoie

  • Cognin
  • Cohennoz
  • Grignon
  • Marthod (deux recours)
  • Les Mollettes (deux recours)
  • Mouxy
  • Novalaise (deux recours)
  • Planay (quatre recours)
  • Porte-de-Savoie
  • Rognais
  • Tresserve
  • Valgelon-la-Rochette
  • Verel-Pragondran

Surprise à Saint-Julien-en-Genevois

En Haute-Savoie, Saint-Julien-en-Genevois s’est rajouté dans la dernière ligne droite à la liste. Nous l’avons appris à la gagnante Véronique Lecauchois, "stupéfaite, car la victoire est large". Le maire sortant battu Antoine Vielliard nous dit ne rien savoir à ce sujet -"C'est pas moi !"- même s’il estime connaître des électeurs qui ne sont sont pas déplacés pour voter, par peur du Covid-19.

En Savoie, à Cognin, Lionel Mithieux, vice-président du Grand Chambéry a annoncé ce lundi soir sur sa page Facebook qu'il avait déposé un recours. Battu par Franck Morat, l'ancien maire de Vimines Lionel Mithieux et sa liste "En avant Cognin" estiment que "la démocratie a été bafouée" car les électeurs confinés ont dû faire un choix entre leur santé et le droit de vote.

La peur du Covid-19

La psychose autour du virus a-t-elle provoqué une élection "insincère" ? C’est l’argument majeur des contestataires. Lors d'une récente ente conférence de presse, le président du tribunal administratif de Grenoble a pourtant expliqué que en soi l’abstention même record n’est pas un motif d’invalidation. Sauf s’il y a un très faible écart final et une cause extérieure hors norme comme une pandémie. Il s’est donc montré moins catégorique dans le cadre d’un cluster comme La Balme-de-Sillingy (Haute-Savoie) où dix membres de la liste du maire sortant battu ont été malades juste avant le scrutin.

Le droit à un second tour 

La très forte abstention a privé les électeurs d'un second tour a privé les électeurs d'un second tour à Chamonix selon François-Xavier Laffin qui conteste, tout comme Maxime Gaconnet à Annemasse. A Annemasse, Christian Dupeysset a dix points d'avance sur son challenger, élu dès le premier tour, mais avec une seule voix qui lui permet d’obtenir la majorité. Pour Maxime Gaconnet, "quand on est élu avec près de 75 % d'abstention, où est la légitimité des urnes ? La semaine qui a suivi le 15 mars, j'ai reçu plus d'une centaine de témoignages d'électeurs qui ne sont pas allés voter par peur. La prime au vainqueur ne doit pas aller à celui dont les électeurs ont eu le moins peur. Ce n'est pas la démocratie."

"La prime au vainqueur ne doit pas aller à celui dont les électeurs ont eu le moins peur. Ce n'est pas la démocratie." - Maxime Gaconnet candidat à Annemasse

Accusé par la majorité d'être "un mauvais perdant", Maxime Gaconnet se défend : "J'ai obtenu huit conseillers municipaux d'opposition. On était que trois lors du précédent mandat. J'aurais pu m'en contenter. Donc j'ai plus à perdre. Les recours sont un risque pour ceux qui les portent. La preuve que je le fais dans l'intérêt général." Le perdant soulève deux autres motifs d’invalidation, selon lui, lié aux listes d’émargement et à la propagande électorale. 

Pas seulement le coronavirus

Il y a d'autres motifs pour expliquer ce flot de recours. A l'heure où l'encombrement des tribunaux est manifeste, à Evian, le préfet  de Haute-Savoie dépose un recours contre Stéphane Cannessant, élu et directeur de l’office de tourisme - ce qui n'est pas compatible. Stéphane Canessant a eu la stupeur de recevoir ce recours en plein confinement "alors que le préfet avait d'autres chats à fouetter".  Etonnant car non seulement, Stéphane Canessant a été battu mais il a démissionné de son mandat de conseiller municipal le soir du 15 mars. Il y voit "un triste acharnement à l’image de ses affiches arrachées durant la campagne électorale." 

Plus classique, la contestation des conditions du scrutin. Sur sa page Facebook, la liste « Colonges  pour tous » se dit certaine d’obtenir gain de cause, car « des citoyens ont vu à tort leur bulletin annulé au moment du dépouillement".

Enfin, le record des recours est en Savoie à Planay : quatre recours pour 420 habitants dans cette commune du parc de la Vanoise ! Résultat d’une scission durant la campagne à l’intérieur de la liste unique du maire sortant Jean-René Benoit. Il va y avoir du sport jeudi soir prochain quand le conseil municipal va élire le maire de Planay. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu