Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Contrat Local de Santé en Côte-d'or, et de six avec le Pays Seine-et-Tilles

dimanche 25 mars 2018 à 18:21 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Le Contrat Local de Santé du Pays Seine-et-Tilles, à l'ordre du jour ce lundi du Conseil départemental de Côte-d'or. Les élus sont réunis pour une session plénière, pendant laquelle ce projet doit leur être présenté. C'est le sixième CLS du département.

Pour le Contrat Local de Santé, le Pays Seine-et-Tilles pourra s'appuyer sur la récente maison médicale de Selongey.
Pour le Contrat Local de Santé, le Pays Seine-et-Tilles pourra s'appuyer sur la récente maison médicale de Selongey. - Pascal Trouvé

Côte-d'Or, France

Le Contrat Local de Santé du Pays Seine-et-Tilles est présenté ce lundi 26 mars 2018 aux élus du Conseil départemental.  Il sera signé avant l'été en présence des trois instances qui le pilotent, à savoir le Conseil départemental, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Pays Seine-et-Tilles. 

Un instrument pour mener les actions de santé

Le CLS c'est d'abord un diagnostic sanitaire, une une sorte de photographie à l'instant T pour connaitre les fragilités et les besoins des populations. "Un outil pour permettre un meilleur maillage des actions de santé à mener" précise Brice Morey, le délégué départemental de l'ARS pour la Côte-d'or. "C'est une réelle avancée", poursuit-il car "on part des besoins du territoire, et donc ça permet de cibler plus spécifiquement les besoins sur un territoire et de mobiliser localement les acteurs concernés par ces questions."

Plus de prévention auprès des jeunes

Dans ce territoire composé de 66 communes, à la fois rural à l'ouest et péri-urbain à l'est, les jeunes sont très nombreux. Selon le document établi par l'ARS et l'Observatoire Régional de la Santé (ORS), le territoire compte un peu plus de 6.600 jeunes âgés de moins de 20 ans. Des adolescents avec des problématiques, comme ailleurs, liées à des comportements à risques, explique Catherine Louis, la conseillère départementale du canton d'Is-sur-Tille. "Notre rôle c'est d'aller auprès de ces jeunes, dans les collèges et les lycées, pour mener des animations et faire de la prévention pour la lutte contre le tabagisme, l'alcool ou encore les stupéfiants".

Une prévention nécessaire rappelle l'élue, quand on sait que dans le Pays Seine-et-Tilles, les taux de mortalité pour maladies cardio-vasculaires sont supérieurs aux taux du département et même de la région. Les maladies chroniques et les addictions à l'alcool le tabac ou les stupéfiants y sont, comme dans d'autres régions de France, les causes de nombreux problèmes de santé. 

Accompagner le vieillissement de la population

C'est l'autre axe du Contrat Local de Santé, permettre à la population vieillissante du territoire d'être mieux accompagné dans le maintien à domicile rappelle Brice Morey. "Sur l’offre de premier recours, c'est assez satisfaisant mais on a comme ailleurs des préoccupations avec des départs de professionnels de santé et c'est à cela que sert le Contrat Local de Santé, pour anticiper ces départs et ne pas se retrouver dans une situation trop dégradée." 

Un contrat signé pour cinq ans

Ce contrat est présenté ce lundi aux élus du Conseil départemental mais le document sera signé avant l'été. Il  doit permettre de donner des pistes de travail sur les actions à mener en matière de santé, pour les cinq prochaines années et aider les professionnels à travailler en réseau.