Politique

Contre la fermeture de quatre gendarmeries en Côte-d'Or, François Sauvadet écrit une lettre à François Hollande

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne mercredi 6 janvier 2016 à 19:23

Pour François Sauvadet, la fermeture de ces 4 gendarmeries est incompréhensible.
Pour François Sauvadet, la fermeture de ces 4 gendarmeries est incompréhensible. © Maxppp

C'est confirmé : les gendarmeries de Baigneux-les-juifs, Grancey-le-château, Laignes et Liernais vont fermer leurs portes. Une décision incompréhensible pour François Sauvadet. Le président du conseil départemental a donc écrit au président de la République pour qu'il fasse machine arrière.

François Sauvadet écrit au président de la République pour protester contre la fermeture de quatre gendarmeries en Côte-d'Or. C'était encore hypothétique en juin dernier, la gendarmerie nationale l'a confirmé : les brigades de Baigneux-les-juifs, Grancey-le-château, Laignes et Liernais vont fermer leurs portes. Pour le président du Conseil départemental, cette décision est « incompréhensible » à l'heure où la sécurité est en tête des priorités des Français.

D'autant que ces fermetures risquent d' « accroître le sentiment d'abandon du monde rural » estime-t-il. François Sauvadet rappelle qu'en mars 2012 à Dijon, François Hollande avait promis de « préserver les services publics en zone rurale ». Il demande donc au président de revenir sur cette décision.