Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Coronavirus à Nantes : "Des mesures nouvelles étaient nécessaires" pour Johanna Rolland

-
Par , France Bleu Loire Océan

"Il est clair que les Nantais expriment une lassitude", réagit ce mercredi soir Johanna Rolland après l'annonce du président de la République d'un reconfinement allégé sur tout le territoire. La maire de Nantes indique par ailleurs qu'elle va réunir une cellule de crise, dès jeudi matin. Interview.

La maire de Nantes, Johanna Rolland, va réunir dès jeudi matin une cellule de crise pour mettre en place les mesures annoncées par le président de la République, ce mercredi soir.
La maire de Nantes, Johanna Rolland, va réunir dès jeudi matin une cellule de crise pour mettre en place les mesures annoncées par le président de la République, ce mercredi soir. © Maxppp - Olivier Lanrivain

Comment avez-vous réagi aux annonces du président de la République ?   

Il est clair que ce soir les Nantaises et les Nantais, je le sais, je le sens, je l'entends, expriment une lassitude. Cette situation est complexe, pénible et elle dure dans le temps. Malheureusement, je crois que la propagation rapide de l'épidémie touche de plus en plus de territoires, y compris le notre où les courbes sont à la hausse et les habitants doivent le savoir. En tant que maire, je mesure ce que ça demande à chacune et à chacun, aux familles, aux enfants, aux étudiants, aux jeunes en général mais aussi aux seniors. Clairement, les élus et les équipes de la ville et de la métropole vont être mobilisés aux côtés des habitants. Dès demain, je réunis la cellule de crise de la ville et de la métropole pour adapter notre organisation et mettre en oeuvre les mesures nécessaires.   

Ce reconfinement allégé, annoncé ce mercredi soir par Emmanuel Macron, était-il inévitable ?  

La situation est compliquée car il faut réussir à prendre en compte la santé des gens qui est la priorité mais aussi la fatigue psychologique. Ce qui est sûr, c'est que des mesures nouvelles, de mon point de vue, étaient nécessaires. En tout cas à Nantes, on se mobilise pour avancer sur la vaccination, ça me parait l'essentiel et ce dossier doit vraiment être la priorité du pays. Nous sommes dores et déjà à pied d'oeuvre pour ouvrir un centre de vaccination grand format dès le mardi 6 avril à 11 heures au grand palais du parc des expositions de la Beaujoire.   

La fermeture des écoles, des commerces non-essentiels, la limitation des déplacements sont-elles des décisions suffisantes pour freiner cette épidémie ?   

Ce que l'expérience nous a montré, c'est que les Français ne veulent plus de "stop and go". J'espère donc qu'on n'aura pas dans les jours et les semaines à venir des changements et des modifications. La situation est certes compliquée, il faut certes faire preuve d'un esprit de responsabilité mais il faut aussi donner de la clarté. Je pense, ce soir, à tous les parents qui se disent : "ok, donc je vais être de nouveau en télétravail avec les enfants à la maison". Je pense notamment aux femmes et hommes en situation monoparentale pour qui, ces annonces vont avoir un impact clair sur leur quotidien. Je pense aux apprentis, aux intérimaires, aux étudiants. On va donc se concentrer avec mon équipe sur comment accompagner au mieux les habitants dans cette période difficile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess