Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des signaux de reprise épidémique dans les hôpitaux parisiens selon le ministre de la Santé

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris
France

Interrogé sur France Inter ce jeudi matin, le ministre de la Santé, Olivier Véran, affirme qu'il y a "des signaux d'attention particulière provenant des hôpitaux parisiens" sur une faible reprise épidémique. Il appelle donc à la vigilance de tous et estime que tout le monde pourra se faire tester.

Le ministre de la Santé suit de près la situation dans les hôpitaux parisiens.
Le ministre de la Santé suit de près la situation dans les hôpitaux parisiens. © Maxppp - Luc Nobout

La crise du coronavirus n'est pas terminée, loin de là même selon Olivier Véran, le ministre de la Santé interrogé ce jeudi matin sur France Inter. "J'ai des signaux d'attention particulière en provenance de certains hôpitaux parisiens", commence-t-il. "Nous suivons des batteries d'indicateurs, ce que j'appelle des signaux faibles de reprise épidémique". Ces indicateurs ne sont "pas inquiétants, mais d'attention particulière" de reprise épidémique, comme le nombre d'appels à SOS Médecins, au Samu et d'admissions à l'hôpital, a-t-il détaillé. 

1,5 million d'ordonnances de diagnostic de tests

Concernant les tests, il a affirmé avoir fait envoyer "1,5 million d'ordonnances de diagnostic" dans la région Île-de-France et autorisé les techniciens de laboratoires à réaliser des prélèvements pour faire face à la hausse des demandes. "Il y a un grand nombre de Franciliens qui souhaitent partir en vacances et qui veulent se faire tester avant de partir, ce qui veut dire qu'il y a un afflux massif de personnes qui veulent accéder aux laboratoires depuis quelques jours", a pointé le ministre de la Santé. Il y a donc un "besoin de ressources humaines, de bras, pour faire autant de tests PCR (par écouvillons, NDLR) qu'il y a de demandes"

L'aéroport de Roissy est notamment capable de tester jusqu'à "2.000 personnes par jour", affirme-t-il. Et sur leurs lieux de vacances, les Français, "où qu'ils soient, auront la possibilité de se faire tester", a assuré le ministre, qui préfère "convaincre" à faire des examens que de "contraindre".

"Actif face au virus"

Olivier Véran demande donc aux Français "de rester particulièrement vigilants". Pour lui, "il n'y a pas besoin de décret pour être vigilant" et souhaite que l'on soit "actif contre le virus". Il précise tout de même qu'il ne "veut plus confiner le pays"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess