Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Emmanuel Macron s'exprimera ce mercredi à 20h pour annoncer de nouvelles mesures

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Après un nouveau Conseil de défense dans la matinée, Emmanuel Macron s'exprimera lors d'une allocution ce mercredi à 20h à la télévision pour annoncer de nouvelles mesures afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus.

Emmanuel Macron va annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ce mercredi.
Emmanuel Macron va annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ce mercredi. © AFP - LUDOVIC MARIN / AFP

Face à la situation sanitaire qui se dégrade en France, le chef de l'Etat va prendre la parole ce mercredi. Après un nouveau Conseil de défense dans la matinée à l'Elysée, Emmanuel Macron fera une allocution à 20h à la télévision pour annoncer de nouvelles mesures afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus dans le pays. "Tout peut bouger jusqu'au dernier moment", a prévenu un conseiller ministériel. 

Plusieurs pistes sont évoquées : celle d'un renforcement du couvre-feu, qui pourrait débuter à 19h et être étendu à tout le territoire, et celle d'un reconfinement national, moins strict qu'en mars. Selon franceinfo, c'est cette dernière hypothèse qui serait privilégiée. De source gouvernementale et de maires de grandes métropoles, on se dirige vers un reconfinement d'une durée de quatre semaines. Les écoles et  les collèges devraient notamment rester ouverts.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a prévenu ce mardi soir : il va "falloir prendre des mesures" face à la "hausse exponentielle" de l'épidémie de Covid-19. Il a énuméré "les mesures qu'il est possible de prendre pour freiner davantage la progression de l'épidémie", "à savoir un élargissement du couvre-feu (ou) un confinement qui peut être (soit) territorialisé, (soit) national".

"Gestion erratique"

Ce mardi, un premier Conseil de défense a eu lieu autour du Président. Jean Castex a également reçu les responsables politiques et les partenaires sociaux pour les "consulter". Selon France Télévisions, le Premier ministre a déclaré que le couvre-feu n'était pas suffisant et que des mesures supplémentaires étaient "indispensables" au vu de la circulation du virus en France.

A la sortie de la réunion avec les chefs de parti, le consensus n'était pas de mise. "Rien n'a été mis sur la table" par le Premier ministre, a regretté Christian Jacob, le patron des Républicains, déplorant "le sentiment d'improvisation, de panique, de manque d'anticipation" du pouvoir.

Marine Le Pen a elle dénoncé "la gestion complètement erratique de la crise sanitaire", tandis que le communiste Fabien Roussel a réclamé des "mesures cohérentes qui soient comprises par nos concitoyens".

Face à ces critiques, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a accusé l'opposition de n'avoir "aucune idée". "Si vous étiez aux affaires (...) vous ne feriez rien, vous seriez en train de regarder la situation se dérouler. Nous, nous prenons nos responsabilités", a-t-il lancé à l'Assemblée nationale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess