Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Dordogne : un mois après le premier tour, la campagne des municipales à l'arrêt à Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Tous les candidats encore en lice pour la mairie de Périgueux ont suspendu leur campagne après l'annonce du confinement. Les trois candidats arrivés en tête ont donc repris leur casquette d'avant la crise et se consacrent à leur manière au défi du coronavirus.

Les candidats encore en lice pour la mairie de Périgueux ont tous suspendu leur campagne. Un mois après le premier tour, ils se consacrent à la crise du coronavirus.
Les candidats encore en lice pour la mairie de Périgueux ont tous suspendu leur campagne. Un mois après le premier tour, ils se consacrent à la crise du coronavirus. © Radio France - Olivier Chauve

Il n'était pas question de continuer la campagne pour les trois candidats arrivés en tête au premier tour des élections municipales à Périgueux. Quelques jours après le scrutin et l'annonce du confinement par Emmanuel Macron, Antoine Audi, Delphine Labails et Patrick Palem ont annoncé la suspension de toutes activités électorales notamment via les réseaux sociaux. Un mois après le premier tour, ils se consacrent tous à la crise du Covid-19 et attendent davantage d'informations concernant la tenue d'un second tour ou l'annulation du premier tour. 

"La priorité est de s'occuper des gens"

"Nous avons une cellule de crise qui se réunit tous les jours. On prend plusieurs décisions : les commandes de masques ou l'installation de barrières de sécurité" explique le maire de Périgueux, Antoine Audi. Il continue : "On essaye de voir comment on peut être le plus utile pour la population". 

Je suis aux commandes avec les élus de la ville - Antoine Audi, maire de Périgueux

"J'ai suspendu ma campagne après l'annonce du confinement, je n'ai pas dévié de cette affaire là mais j'observe que d'autres continuent à faire campagne en se servant du Covid-19" tacle Antoine Audi. Est-ce un pic en direction de Delphine Labails, la candidate PS et conseillère municipale d'opposition, arrivée en deuxième position ? Possible mais Antoine Audi n'en dira pas plus. 

Dans un communiqué de presse, la socialiste et tout le groupe d'opposition demandaient au maire de Périgueux d'associer les élus d'opposition à sa cellule de crise. Delphine Labails se défend de tout calcul politique : "Dans les candidats, un certains nombres sont aussi des élus en responsabilité. J'entends exercer pleinement mes responsabilités en tant qu'élue et non pas en tant que candidate. Je fais bien la différence" assure t-elle. _"On est tourné vers le service aux habitants et aux habitantes_. La campagne est clairement suspendue". 

Patrick Palem, candidat LREM et troisième homme du scrutin du 15 mars, a décidé, lui, de reprendre sa casquette de chef d'entreprise :  "Je suis revenu à la société Socra et je continue de travailler pour trouver des solutions et continuer certains chantiers. On a une activité en atelier, on se réorganise" explique t-il. Patrick Palem poursuit :"Aujourd'hui, la priorité est de s'occuper des gens".

Des programmes revus après la crise ?

Cette crise peut-elle influer sur les programmes des candidats après la crise ? "Probablement" assure Antoine Audi, "après la crise sanitaire, on va être confronté à une crise budgétaire donc il y aura sans doute des décisions à prendre". Même constat pour Patrick Palem : "Il y a des propositions qui seront retardées comme les projets immobiliers. Il faudra plus de solidarité".

"Cette crise conforte certains éléments de notre programme mais il faudra aussi repenser le projet économique de l'agglomération notamment" explique de son côté Delphine Labails.

En attente du feu vert du gouvernement

La crise du coronavirus a également suspendu toutes les négociations entre les candidats qui se maintiennent et les candidats qui se sont retirés. Ce que l'on sait déjà, c'est que le candidat écologiste François Carême, arrivé sixième, a appelé à voter pour Delphine Labails : "On va travailler ensemble" a expliqué la tête de liste EELV sur l'antenne de France Bleu Périgord le soir du premier tour. 

Les négociations sur les modalités de la fusion entre la liste PS et la liste d'Hélène Reys (Collectif citoyen - 5e position) sont également suspendues. Laurent Rouquié, Elisabeth Dartencet et les colistiers de Michel Moyrand (l'ex maire de Périgueux s'est retiré de la vie politique, ndlr) auraient été en discussion avec Patrick Palem avant la suspension de la campagne.

Pour continuer les négociations, les candidats attendent le feu vert du gouvernement et surtout un scénario sur la tenue des élections municipales : annulation des résultats du premier tour et nouveau scrutin ? Maintien des résultats du premier tour mais quelle date pour le second ? "Je pense que ce n'est pas la priorité actuelle [de l'exécutif]" explique Patrick Palem.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess