Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : "Il n'y a pas assez d'informations en France", dit Joël Aviragnet

-
Par , France Bleu Occitanie

VIDÉO - Le député socialiste de Haute-Garonne Joël Aviragnet considère que le gouvernement ne donne pas suffisamment d'informations sur le coronavirus.

Le député PS de Haute-Garonne Joël Aviragnet
Le député PS de Haute-Garonne Joël Aviragnet © Radio France - Alban Forlot

Joël Aviragnet réclame plus de transparence au gouvernement. Le député socialiste, également membre de la Commission des affaires sociales à l'Assemblée nationale, estime que le gouvernement ne donne pas suffisamment d'informations aux français sur le coronavirus qui a tué deux personnes en France.

" Moi je trouve qu'il n'y pas assez d'informations et qu'il faut en donner davantage"— Joël Aviragnet

Le député socialiste explique sa position sur France Bleu Occitanie : " J'ai entendu qu'un cas avait été signalé au nord de Paris et on ne sait pas comment il a été contaminé. Il y a quand même une situation qui mérite que l'on s'inquiète [...] il faut dire à la population de porter des masques, de rester chez soi".

Dans les aéroports, Joël Aviragnet regrette que les contrôles ne soient pas systématiques : "J'étais à Roissy, il n'y a pas d'informations, on ne m'a rien dit".

Les chefs de partis représentés au Parlement, les présidents de groupes parlementaires et les présidents d'assemblées participent ce matin à une réunion à Matignon, où le Premier ministre Edouard Philippe fera un point sur la situation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu