Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la France a commandé près de deux milliards de masques en Chine selon Olivier Véran

-
Par , France Bleu

Le ministre de la santé, interrogé ce samedi sur le média en ligne Brut, a assuré que la France poursuivait ses efforts pour s’approvisionner en masques et que les commandes atteignaient désormais près de deux milliards d’exemplaires auprès des fabricants chinois.

Olivier Véran a fait le point ce samedi sur les commandes de masques en Chine.
Olivier Véran a fait le point ce samedi sur les commandes de masques en Chine. © Maxppp - Geoffroy Van Der Hasselt

"Sur les masques que nous avons commandés en Chine, on doit être pas loin des deux milliards, et on continue de passer des commandes", a assuré Olivier Véran ce samedi dans une interview au média en ligne Brut. 

Mais qui dit commandes ne veut pas dire qu’elles seront honorées, a-t-il rappelé : "Les commandes de masques que nous avons passées sont bien plus importantes que ce que nous recevons" et sont soumises à une "compétition mondiale". Le ministre de la santé a également rappelé les efforts de la France, pour, parallèlement, renforcer sa production nationale de masques de protection.

Ce mercredi, lorsqu’il avait été entendu par la nouvelle mission d’information parlementaire sur la gestion de la crise, Olivier Véran parlait de plus d’un milliard et demie de masques commandés "en France et à l’étranger".

"Réévaluer la doctrine"

Faut-il que tout le monde porte un masque ? "On doit être capable de produire des masques pour des personnes qui ne sont pas des soignants, qui sont des personnes en deuxième ligne, qui vont être contact avec le public, voire demain de proposer à tout le monde de porter une protection…", a répondu le ministre. "On est en train de discuter de cela avec le conseil scientifique, les experts de virologie, les agences sanitaires, on est en train de leur demander de réévaluer la doctrine", a-t-il précisé. "C'est en constante évolution", a-t-il affirmé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu