Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le sénateur de la Marne René-Paul Savary auditionne le ministre de la santé ce mardi

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le ministre de la santé Olivier Véran doit être entendu par la commission des affaires sociales du Sénat ce mardi, sur la campagne de vaccination contre la Covid-19. Le sénateur LR de la Marne, René-Paul Savary, membre de cette commission, était l’invité de France Bleu Champagne Ardenne ce lundi.

Le sénateur LR de la Marne, René-Paul Savary, mai 2011.
Le sénateur LR de la Marne, René-Paul Savary, mai 2011. © Maxppp - Remi WAFFLART

Le sénateur LR de la Marne, René-Paul Savary, membre de la commission des affaires sociales du Sénat, auditionnera le ministre de la santé ce mardi. C’est devant cette commission qu’Olivier Véran sera entendu sur la stratégie du gouvernement pour le déploiement de la campagne de vaccination contre le coronavirus. 

D’abord jugée trop lente, cette campagne de vaccination essuie beaucoup de critiques de la part de l’opposition. Les sénateurs ont de nombreuses questions à poser au ministre de la santé. "La première question, c’est la justification scientifique du report de la deuxième injection", estime le sénateur René-Paul Savary. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si cette question préoccupe René-Paul Savary,  c'est parce que selon lui, "cela traduit un manque de vaccins", dit-il. "Les études scientifiques n’ont pas été poussées à étudier une deuxième injection plus tardive et il se peut que la constitution d’anticorps ne soit pas aussi longue que prévu en décalant cette deuxième injection. On n’a aucune preuve scientifique là-dessus, c’est quand même dommage. Je pense que cela traduit le manque de vaccins et le manque de préparation de tout cela. Les choses vont très vite mais il vaut mieux ne prendre aucun risque, car s’il s’agit de vacciner tous les six mois les personnes fragiles, on n’est pas rendu", estime le sénateur LR de la Marne.

Réécoutez l'interview de René-Paul Savary sur France Bleu Champagne Ardenne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess