Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les députés rétablissent au 16 février la prolongation de l'état d'urgence sanitaire

-
Par , France Bleu

Après un rebondissement et des débats houleux, l'Assemblée nationale a adopté en nouvelle lecture ce mercredi le projet de prolongation de l'état d'urgence sanitaire. L’échéance est à nouveau portée au 16 février.

Les débats autour de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire ont été houleux à l'Assemblée.
Les débats autour de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire ont été houleux à l'Assemblée. © Maxppp - Aurelien Morissard

Ce mercredi les députés ont rétabli au 16 février l'échéance de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire, après avoir adopté en nouvelle lecture le projet de loi. Mardi soir, les oppositions avaient réussi à faire voter, contre le gouvernement et la majorité, une prolongation de l'urgence jusqu'au 14 décembre seulement. 

Le projet de loi de ce régime d'exception a été adopté par 272 voix, et 108 contre. Les partis de la majorité, LREM, Modem et Agir ont voté en faveur du texte. Les oppositions de gauche et LR ont voté très largement contre.

Des débats mouvementés

Dans la foulée, et dans le cadre d'une seconde délibération, l'Assemblée nationale a également fait table rase du vote d'un autre amendement adopté la veille, qui prévoyait que le confinement décrété par l'exécutif à partir du 30 octobre ne puisse être renouvelé au-delà du 30 novembre qu'après accord du Parlement.

Mardi, le ministre de la Santé s'était emporté à l'Assemblée nationale lors des débats, après avoir été sifflé "C'est ça la réalité mesdames et messieurs les députés, si vous ne voulez pas l'entendre sortez d'ici ! C'est ça la réalité dans nos hôpitaux, vous êtes en train de débattre de sujets alors que nos soignants se battent pour sauver des vies dans ces hôpitaux" avait-il déclaré en élevant la voix.

Le régime d'exception qu'est l'état d'urgence sanitaire permet de limiter de manière conséquente les déplacements ou de confiner la population.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess