Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les élections municipales pourraient être reportées au mois d'octobre

-
Par , France Bleu

Selon le journal Le Figaro, le Président Emmanuel Macron envisagerait de décaler les élections municipales au mois d'octobre. Elles avaient été suspendues après le premier tour du 15 mars dernier, à cause de l'épidémie de coronavirus.

L'abstention au premier tour le 15 mars a atteint un taux record : 55,36%.
L'abstention au premier tour le 15 mars a atteint un taux record : 55,36%. © AFP - Yann Castanier

Quand votera-t-on pour élire nos maires? Suspendues à cause de l'épidémie de coronavirus, les élections municipales pourraient avoir lieu en octobre prochain, fait savoir Le Figaro

Selon le quotidien, la date est envisagée par le chef de l'Etat lui même, et Emmanuel Macron aurait évoqué cette hypothèse mercredi lors du Conseil des ministres. Il devrait en parler ce jeudi lors d'un déjeuner à l'Elysée avec le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, et celui du Sénat, Gérard Larcher. 

Un nouveau premier tour dans toutes les communes où une liste n'a pas remporté la majorité le 15 mars?

Le 18 mars, le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative du pays, avait donné un avis favorable au projet de loi reportant les élections municipales au plus tard au mois de juin, "motivé par la crise sanitaire majeure" traversée par la France. 

Mais si le chef de l'Etat, compte tenu de l'évolution de la pandémie en France, venait à encore reporter cette date, cela ne serait pas sans incidence sur le scrutin

Dans son avis du 18 mars, le Conseil d'Etat fait savoir que dans cette hypothèse, les maires et conseils municipaux directement élus au soir du premier tour le 15 mars le resteraient. En revanche, la juridiction prévient que pour les 4.922 communes sans vainqueur le 15 mars au soir, tout repartirait à zéro

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu