Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Municipales : les maires élus au premier tour seront installés à huis clos pour cause de coronavirus

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les communes où les électeurs ont choisi une liste à la majorité absolue dimanche dernier auront un maire à la fin de la semaine. La loi prévoit une élection du maire le week-end suivant l'élection. Avec l'obligation de confinement, ces premiers conseils municipaux se feront dans la sobriété.

Le décret du 16 mars prévoit une élection des maires ce week-end mais à huis clos.
Le décret du 16 mars prévoit une élection des maires ce week-end mais à huis clos. © Maxppp - Julio Pelaez

Les conseils municipaux sont au complet dans plus de 30 000 communes après le premier tour le 15 mars et doivent se réunir en fin de semaine, entre vendredi après-midi et dimanche matin pour élire le maire. Confinement oblige, ces premiers conseils municipaux seront très différents. D'abord il n'y aura pas de public, ils se tiendront à huis clos. Pas la peine de faire une attestation pour aller assister au conseil municipal à côté de chez soi, ça n'est pas une raison dérogatoire pour sortir, sauf évidemment pour les conseillers municipaux. 

Certains d'ailleurs pourraient bien donner des procurations à leurs collègues, notamment pour les plus âgés, ou ceux qui souffrent de pathologie chronique et craignent beaucoup plus une éventuelle transmission du COVID-19. Mais il faudra une majorité de conseillers municipaux pour valider l'élection du maire.

"On fera dans la simplicité et surtout sans embrassade" - Christian Dupessey, maire réélu à Annemasse

Autre consigne, la réunion devra se tenir dans un espace suffisamment grand pour permettre aux conseillers municipaux de respecter une distance de plus d'un mètre. A Annemasse, les 39 élus, plus des chefs de services, soit une cinquantaine de personnes, se retrouveront  dans l’amphithéâtre de l'agglomération qui peut contenir 150 personnes. Christian Dupessey précise qu'il n'y aura pas d'embrassades : "on fera dans la simplicité. Et quand tout cela sera loin derrière nous, on refera un conseil avec la remise des écharpes, avec ce côté solennel qui notamment pour les nouveaux élus est très important". 

A Cluses, une élection à main levée ?

A Cluses, le maire aimerait que l'élection se fasse à main levée, afin de ne pas avoir à manipuler les bulletins et l'urne. " J'ai l'accord de principe de mes adversaires pour faire comme ça, dit Jean-Philippe Mas, de façon à rester ensemble un minimum de temps et éviter les échanges". Là aussi la réunion se fera samedi matin. Pour les 5000 communes qui doivent organiser un second tour pour élire un maire, le gouvernement évaluera, à la mi-mai si l'élection est possible en juin, selon l'évolution de l'épidémie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu