Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les réactions après le passage de la Meurthe-et-Moselle en "surveillance renforcée"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Après le passage du département de Meurthe-et-Moselle en "surveillance renforcée", retrouvez les principales réactions en Meurthe-et-Moselle.

Les réactions en Meurthe-et-Moselle suite au passage du département en "surveillance renforcée"
Les réactions en Meurthe-et-Moselle suite au passage du département en "surveillance renforcée" © Maxppp - .

La Meurthe-et-Moselle est en "surveillance renforcée" comme 19 autres départements dont la Moselle face à la propagation du Covid-19 a annoncé jeudi le Premier ministre. Un confinement local à compter du 6 mars pourrait être décidé si les indicateurs sanitaires ne s'améliorent pas. Jean Castex a encore indiqué avoir "demandé aux préfets d'engager des concertations avec les élus". 

Arnaud Cochet, préfet de Meurthe-et-Moselle

"Eviter le confinement." Le préfet de Meurthe-et-Moselle confirme que tout sera fait pour éviter de rester à la maison le week-end à partir du 6 mars. Arnaud Cochet a dévoilé ses pistes. Le port du masque pourrait être obligatoire dans l'espace public dans certains territoires comme le Pays Haut. Dans l'agglomération de Lowgy ou Briey, les taux d'incidence dépassent les 400 contre 200 dans le département.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mathieu Klein, maire de Nancy et président de la Métropole

"J'ai été surpris de découvrir que la Meurthe-et-Moselle était placée sous "surveillance renforcée", indique le président du Grand Nancy. "Le département a deux visages, je réclame donc des mesures adaptées au territoire", précise-t-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Valérie Beausert-Leick, présidente du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle

Valérie Beausert-Leick dit "comprendre les mesures de surveillance renforcée". "Je ne suis pas surprise parce que le virus se moque des frontières. Certes nous avons un taux d'incidence en dessous du seuil critique mais il ne veut pas dire grand chose dans notre département. La Meurthe-et-Moselle est relativement tranquille vers le sud mais par contre très fortement impactée au nord notamment avec les variants", ajoute-t-elle. La présidente du conseil départemental demande un renforcement de la campagne vaccinale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Olivier Jacquin, sénateur de Meurthe-et-Moselle

Le sénateur de Meurthe-et-Moselle demande une différentiation dans l'application des mesures si le département devait connaître un confinement le week-end à partir du 6 mars. "Nancy et la Vezouze ne peuvent être traitées de la même façon que le Pays Haut, dans la mesure où les taux d'incidence et l'évolution du virus ne sont pas les mêmes entre ces deux secteurs", explique Olivier Jacquin.

Les 20 départements sous surveillance renforcée face à l'évolution de l'épidémie de Covid-19 © Visactu
Les 20 départements sous surveillance renforcée face à l'évolution de l'épidémie de Covid-19 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess