Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Les maires ont besoin de réponses claires de l'Etat"

Denis Merville est le président de l'association des maires de Seine-Maritime et maire de Sainneville-sur-Seine près du Havre. Il a fait remonter au préfet du département les questionnements des élus locaux et l'importance d'avoir un cadre clair pour le déconfinement dans les communes.

Denis Merville, maire de Sainneville-sur-Seine et président de l'association des Maires de Seine-Maritime
Denis Merville, maire de Sainneville-sur-Seine et président de l'association des Maires de Seine-Maritime - Sainneville-sur-Mer

Denis Merville, le président de l'association des maires de Seine-Maritime, a rencontré ce jeudi le Préfet du département. L'élu de Sainneville-sur-Seine, petit village de 900 habitants près du Havre, a pu lui rappeler le rôles des maires et de leurs agents locaux dans la gestion de la crise liée au coronavirus. "Dans cette crise exceptionnelle qui frappe aujourd'hui notre pays, indique Denis Merville, il a fallu depuis la mise en place du confinement organiser la vie dans nos communes, maintenir un certain nombre de services essentiels, aider les plus fragiles, rechercher et distribuer des masques qui nous ont fait tant fait défaut. Et puis les maires ont évidemment contribuer à faire respecter les mesures barrières."

A l'heure de préparer et d'engager le déconfinement, les maires seront à nouveau en première ligne. Denis Merville demande donc des éclaircissements et des certitudes de la part de l'Etat, ne serait-ce que par exemple pour la réouverture des écoles. "Nous avons été un peu surpris de voir cette décision prise. Néanmoins il faut que les écoles rouvrent et cela pose des problèmes. Pour nous, il faut un cadre national mais il faut une adaptation au terrain, estime-il. Les communes ont des tailles différentes. Les écoles sont plus ou moins importantes . Nous avons des regroupements scolaires, parfois du transports scolaire. Incontestablement, il faut y aller progressivement avec beaucoup de concertation et une territorialisation des mesures de reprise de ces écoles. "

L'importance de la réouverture des petits commerces

La réouverture des cafés et des restaurants ne se fera pas le 11 mai. Ils constituent des lieux de vie importants dans les villes et les villages. "J'ai montré à monsieur le préfet l'importance des services de proximités. Il a rendu visite à mes commerçants : supérette, boulangers, débitantes de tabac. La question des cafés est discutée au niveau national. Il faut reconnaître que ce n'est pas si simple que ça. Autant vous pouvez rentrer un par un pour acheter du tabac, autant quand vous venez prendre le café vous venez en groupe. Ceci étant, c'est important pour la vie locale de rouvrir des services comme la coiffeuse, le kiné... énumère Denis Merville. Il y a un certains nombre de services qu'il va falloir remettre en place avec des mesures barrières et des adaptations importantes."

C'est la vie locale qu'il faut relancer

"C'est la vie locale qu'il faut relancer, estime le maire. Nous sommes à disposition mais nous avons besoin de mesures claires de l'Etat et nous avons bien évidemment besoin comme tout le monde de masques, de tests. Malheureusement on sait que tout cela fait beaucoup défaut dans la période que nous vivons actuellement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess