Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un nouveau conseil de défense se tiendra mardi

-
Par , France Bleu

L'Elysée annonce ce lundi matin qu'un nouveau conseil de défense sur l'épidémie de coronavirus aura lieu mardi. Les premières doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en France dimanche, mais le gouvernement craint l'arrivée d'une troisième vague après les fêtes.

Conseil de défense à l'Elysée en novembre 2020.
Conseil de défense à l'Elysée en novembre 2020. © AFP - THIBAULT CAMUS / POOL

Un conseil de défense sanitaire sera organisé ce mardi, a annoncé l'Elysée à l'AFP ce lundi matin, au lendemain des premières vaccinations en France contre le Covid-19. Une femme de 78 ans a reçu la toute première dose à l'hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis.

Dimanche, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas exclu l'hypothèse d'un troisième confinement de la population. "Nous n'excluons jamais des mesures qui pourraient être nécessaires pour protéger des populations. Ça ne veut pas dire qu'on a décidé, mais qu'on observe la situation heure par heure", a-t-il précisé dans un entretien au Journal du Dimanche.

Inquiétudes autour de l'arrivée d'une troisième vague

Les autorités redoutent l'arrivée d'une troisième vague dans les semaines qui suivent les fêtes de fin d'année. Elles observent déjà un rebond des contaminations dans le Grand Est, en Bourgogne-Franche-Comté et dans le département des Alpes-Maritimes, "à commencer par Nice", a souligné Olivier Véran, avec une "augmentation de l'incidence chez les personnes âgées dans certains territoires ruraux".

Plusieurs élus de l'Est de la France, dont le maire de Reims, plaident depuis plusieurs jours pour "reconfiner soit de façon territoriale ou au niveau national". Ce lundi sur franceinfo, le maire socialiste de Nancy, Mathieu Klein, a jugé "inéluctable" un reconfinement local face au rebond de l'épidémie dans sa région. Interrogé par France Bleu Sud Lorraine la semaine dernière, il en appelait au gouvernement "pour qu'il agisse dans les territoires dans lesquels aujourd'hui, la situation est la plus critique. A Nancy, dans le Grand Nancy, dans le Grand Est, la situation est difficile et de plus en plus critique et il faut agir face à une situation qui se tend à l'hôpital."

Près de 9.000 nouveaux de coronavirus ont été enregistrés en 24 heures, selon les chiffres dévoilés par Santé Publique France dimanche soir. Au total, plus de 2,55 millions de cas de Covid-19 ont été confirmés depuis le début de l'épidémie en France, dont plus de 20.000 vendredi. "L'objectif des 5. 000 (cas de contamination par jour) s'éloigne. Et la pression sur le système de santé reste importante, avec 1.500 hospitalisations par jour, une tension qui baisse très peu en réanimation", a souligné dimanche le ministre de la Santé.

Un proche d'Emmanuel Macron, contacté par franceinfo, évoque "des ajustements nécessaires", alors qu'un membre de l'exécutif souligne que "les restaurants ne doivent pas se faire d'illusions sur leur réouverture le 20 janvier". Le gouvernement se refuse à tout catastrophisme mais dit "surveiller actuellement la situation comme le lait sur le feu".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess