Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Corrèze : à la fête de la Rose, François Hollande remobilise les troupes à quelques mois de la bataille des municipales

-
Par , France Bleu Limousin

La traditionnelle fête de la Rose des militants socialistes corréziens s'est tenue salle de l'Auzelou à Tulle ce dimanche, en présence de l'ancien chef de l'Etat François Hollande. Le coup d'envoi de la bataille des municipales a été donné , parmi les thèmes forts: les populismes et l'écologie.

François Hollande était présent ce dimanche à la fête de la Rose organisée par la Fédération corrézienne du Parti Socialiste.
François Hollande était présent ce dimanche à la fête de la Rose organisée par la Fédération corrézienne du Parti Socialiste. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Tulle, France

Il n'en finit pas de venir à Tulle, et cela fait beaucoup parler à en croire Bernard Combes le maire de la commune. Ce dimanche, François Hollande était de nouveau présent dans la ville qu'il a dirigée, et dans laquelle, il ne manque pas de le rappeler, il a désormais une maison. Mais il n'était pas là simplement en villégiature. Non, il participait à la fête de la Rose de la fédération locale du Parti Socialiste en présence de plusieurs centaines de militants venus de Corrèze, de Haute-Vienne et même ... de Gironde. 

Une fête de la Rose synonyme de coup d'envoi de la campagne pour les élections municipales mais aussi d'interrogations, de questionnements sur l'avenir du PS, et sa reconstruction. En plus de François Hollande, était également présentes Sophie Dernois, coordinatrice nationale des Jeunes Socialistes et la députée du Tarn-et-Garonne, Valérie Rabault, par ailleurs présidente du groupe socialistes et apparentés à l'Assemblée Nationale. 

"Aujourd'hui tous les partis se disent écologistes" - François Hollande

Dans leurs discours respectifs, tout comme dans celui de Paul Roche le jeune président de la Fédération de la Corrèze, des thématiques reviennent : la montée des populismes des Etats-Unis à l'Europe, avec l'arrivée récente de Boris Johnson au 10 Downing Street mais aussi la politique du gouvernement, la "casse sociale" des réformes et enfin ... l'écologie. 

Comme à son habitude, François Hollande a multiplié les traits d'humour devant un public qui l'a accueilli en rock star. - Radio France
Comme à son habitude, François Hollande a multiplié les traits d'humour devant un public qui l'a accueilli en rock star. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

" Aujourd'hui tous les partis se disent écologistes"  lance ironiquement François Hollande dans son discours avant de tacler le parti de Marine Le Pen :_"Même le Front National se dit écologiste, avec l'idée que si l'on se coupe, on sera protégé du monde_, c'est drôle comme argument, c'est comme ceux qui nous disaient que le nuage de Tchernobyl s'arrêterait aux frontières"

" L'écologie, c'est une obligation d'en parler" Sophie Dernois

Justement, face aux populismes, face à l'extrême droite, l'écologie fait son nid, crée la surprise comme lors des dernières élections européennes où Europe Ecologie mené par Yannick Jadot est arrivé  en 3eme position avec plus de trois millions de voix. 

" L'écologie c'est une obligation d'en parler" affirme de son côté Sophie Dernois la coordinatrice nationale des Jeunes Socialistes. D'ailleurs, ce sont bien les jeunes qui ont lancé les marches pour le climat, et avec succès souligne-t-elle. " Si on ne prend pas en compte l'écologie on ne pourra plus espérer avoir le même mode de vie pour nos enfants. C'est juste nécessaire d'en parler! "

Quelles relations avec Europe Ecologie Les Verts ?

Nécessaire mais à quel prix ? Pas celui de l'effacement au profit d'Europe Ecologie Les Verts " Je pense que _nous avons plus à gagner à construire notre ligne propre_" estime Valérie Rabault, à la tête du groupe des députés "socialistes et apparentés" à l'Assemblée Nationale.  

Une idée partagée par certains militants comme Jacques qui reconnaît plein de bonnes choses dans l'autre force de gauche mais qui rappelle un peu ironique " Ce n'est pas parce que vous avez fait 13,47% aux dernières élections que cela fait de vous le premier parti de France !" 

Pour Sophie Dernois, coordinatrice nationale de Jeunes Socialiste il faut " travailler avec toutes les personnes qui ont les mêmes valeurs"  - Radio France
Pour Sophie Dernois, coordinatrice nationale de Jeunes Socialiste il faut " travailler avec toutes les personnes qui ont les mêmes valeurs" © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Moins catégorique Sophie Dernois explique qu'il faut " travailler avec toutes les personnes qui ont les même valeurs" en citant son cas dans la commune de Saint-Ouen et n'excluant pas que des alliances se forment localement à l'occasion des municipales.

" La fusion c'est le risque de la confusion" prévient François Hollande. L'ancien chef de l'Etat voit plutôt l'occasion pour les Socialistes, et surtout les jeunes, de se saisir de la thématique comme pilier pour le parti. 

Nouveau pilier pour un nouveau départ  

L'écologie ça ne se résume pas à "tout arrêter, tout couper" lance ironiquement l'ancien locataire de l'Elysée, au contraire l'écologie touche à des problématiques économiques, sociales, à la question du progrès, bref, des thématiques traditionnelles du PS. " Je pense que la Gauche, les Socialistes doivent apporter un certain nombre de solutions avec leur méthode. Qu'est ce qu'on donne comme rôle à l'Etat ? Quels biens communs doivent être protégés du marché ? Qu'est-ce-que l'on fait pour mieux redistribuer les richesses, et donc pour qu'il y ait une acceptation que certains prix augmentent  ? Prix des matières premières, prix du pétrole, prix des marchandises, surtout si on les produit localement". 

Pour François Hollande les socialistes doivent convaincre qu'ils sont les plus combatifs, les plus crédibles sur les questions écologiques et sociales. - Radio France
Pour François Hollande les socialistes doivent convaincre qu'ils sont les plus combatifs, les plus crédibles sur les questions écologiques et sociales. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Voilà les questions à se poser. A cela "il faut apporter des solutions Socialistes" explique François Hollande, "des solutions de gauche, c'est à dire des réponses reconnues comme les meilleures à la fois sur la question de la protection de la planète mais aussi de progrès de l'humanité. "

Pour l'ancien chef de l'Etat ce sont aux Socialistes de"montrer qu'ils sont les plus déterminés, les plus combatifs, les plus crédibles pour mener à bien des politiques écologiques mais aussi sociales." et donc imposer le Parti Socialiste, à nouveau, comme locomotive de la gauche.  Même si on exclut la fusion, le dialogue reste ouvert, car si il y a bien une leçon retenue désormais à gauche c'est que pour gagner,  il n'y a pas d'autres solutions que de jouer collectif. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu