Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Corse : le Padduc sous tension(s)

-
Par , France Bleu RCFM

Le Padduc est au bord de l'implosion. Devant la cour administrative d'appel de Marseille, le rapporteur public a requis ce lundi l'annulation de la cartographie et du règlement des espaces stratégiques agricoles (ESA), ce qui reviendrait à désanctuariser 105 000 hectares. Décision dans 3 semaines.

Gilles Simeoni présent hier à l'audience de la cour administrative d'appel de Marseille
Gilles Simeoni présent hier à l'audience de la cour administrative d'appel de Marseille © Radio France -

Corse, France

Des enquêtes sur des suspicions de fraudes aux aides agricoles européennes, l'exploitation d'un agriculteur (Pierre Alessandri) ravagée par les flammes, c'est dans ce climat pour le moins délétère que le plan d'aménagement et de développement durable de la Corse (Padduc) est menacé... au plan juridique. Le rapporteur public de la cour administrative d'appel de Marseille a demandé l'annulation de son volet agricole. 105 000 hectares d'espaces voués à l'agriculture se retrouveraient ainsi dégelés. Et, en ces temps de forte pression foncière, livrés à l'appétit des spéculateurs. Les juges rendront leur décision dans trois semaines, mais déjà Gilles Simeoni est inquiet. Le président de l'Exécutif craint, en cas de confirmation de l'annulation, "un vide juridique" (...) "ça créerait une situation dangereuse, il n'y aurait plus de protection spécifique des Espaces Stratégiques Agricoles, les ESA" (...) "des permis de construire pourraient y être accordés".

Gilles Siemoni caint "un vide juridique"

En Corse, 6 500 permis de construire ont été octroyés sur les douze derniers mois, soit une explosion de 26 % ! lesechos.fr

Des craintes exprimées par le président de l'Exécutif alors que l'association de défense de l'environnement U Levante dénonce une "urbanisation démesurée de la Corse", parlant de "17 000 résidences secondaires construites en 5 ans". Le journal Les Echos , dans un article consacré à la chute des permis de construire partout en France, relève pour sa part une anomalie : "En Corse, 6 500 permis de construire ont été octroyés sur les douze derniers mois, soit une explosion de 26 % !".  Dans ce contexte, le déclassement de 105 000 hectares de terres agricoles pourrait créer un appel d'air. La nature a horreur du vide.