Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corsica Libera appelle les nationalistes au « ressaisissement général »

-
Par , , France Bleu RCFM

A la veille d’un nouveau scrutin régional, les indépendantistes de Corsica Libera appellent à la mobilisation populaire des Corses pour faire respecter leurs choix électoraux tout en critiquant le bilan du contrat de mandature nationaliste qui n’a pas été respecté par ses partenaires électoraux.

Corsica Libera souhaite une mobilisation générale et populaire du camp nationaliste et appelle ses partenaires à un « ressaisissement général »
Corsica Libera souhaite une mobilisation générale et populaire du camp nationaliste et appelle ses partenaires à un « ressaisissement général » - DR/

Une centaine de personnes s'est réunie ce mercredi devant la préfecture de région à l'appel de Corsica Libera. Le parti nationaliste organisait une conférence de presse de rentrée aux airs de début de campagne électorale. Les indépendantistes ont bien sûr vivement critiqué la politique de l’État mais ils n'ont pas été tendres non plus avec leurs partenaires de la majorité territoriale.

" Le temps est désormais à la mobilisation populaire " 

Corsica Libera souhaite une mobilisation générale et populaire du camp nationaliste jusque dans la société et appelle ses partenaires à un « ressaisissement général » comme l’explique Éric Simoni, porte-parole de Corsica Libera : « Nous voulons mettre en avant les propositions et constats de Corsica Libera, par rapport au déni de démocratie opposé à notre peuple, aux injonctions préfectorales qui relaient les ordres de Paris, il faut s’opposer, faire front, arriver à imposer ce que le peuple corse a décidé, voté, exprimé de manière démocratique. Ce déni n’a que trop duré et nous appelons à une mobilisation transversale de toutes les forces vives au-delà de l’Assemblée. Nous voyons que l’exercice institutionnel de suffit pas, il faut organiser _une résistance, pacifique et ordonnée mais déterminée et qui peut passer par de la désobéissance civile_. »

Éric Simoni, porte-parole de Corsica Libera

Une centaine de personne s'est réuni ce mercredi devant la préfecture de région à l'appel de Corsica Libera
Une centaine de personne s'est réuni ce mercredi devant la préfecture de région à l'appel de Corsica Libera - DR/

" Le contrat de mandature n’a pas porté ses fruits "

A cinq mois d'une possible élection territoriale Corsica Libera se défend d'entrer en campagne, même si le message de ce mercredi à ses partenaires politiques est assez clair. Éric Simoni : « On n’est pas dans un temps véritablement électoral, on sait bien que les élections ont été reportées à cause de la crise sanitaire, on ne sait pas exactement quand est-ce qu’elles se tiendront mais ce que nous disons aujourd’hui nous le disons depuis un moment, nous avons davantage de relais dans la population, des gens qui nous rejoignent, nous soutiennent pour faire avancer les choses…Aujourd’hui ce contrat de mandature n’a pas apporté les fruits escomptés, il appartiendra à chaque composante de se déterminer à partir de ce qui est important pour les Corses, il y a un serment qui a été prêté et nous tenons à le respecter. »

Éric Simoni, porte-parole de Corsica Libera

Choix de la station

À venir dansDanssecondess