Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Couacs dans les tirs en Syrie : "Je ne commente pas les performances des systèmes d'armes", indique Florence Parly

vendredi 20 avril 2018 à 8:17 Par Thibault Maisonneuve et Florent Le Saux, France Bleu Provence et France Bleu

Invitée de France Bleu Provence matin, la ministre des Armées, Florence Parly, n'a pas souhaité commenter les couacs sur les tirs de missiles en Syrie lors de l'opération militaire du 14 avril.

Florence Parly, ministre des Armées
Florence Parly, ministre des Armées © Maxppp -

Invitée de France Bleu Provence, la ministre des Armées, Florence Parly n'a pas confirmé les couacs à bord des frégates engagées dans l'opération militaire menée en Syrie, samedi 14 avril. Un bug aurait empêché les tirs de plusieurs missiles. Douze missiles français ont été tirés sur deux sites de production d'armes chimiques dans la région de Homs : neuf depuis des avions Rafale et trois depuis une frégate multimissions (FREMM) déployée en Méditerranée, avait indiqué Paris le 14 avril.  

Mais selon des informations publiées par La Lettre A et confirmées par Le Point, la Marine nationale a reconnu avoir eu des problèmes pour tirer ses missiles de croisière navals (MdCN) depuis ses frégates multimissions.

"Nous avons tiré le nombre de missiles nécessaire." (Florence Parly)

"Nous avons tiré le nombre de missiles qui était nécessaire pour atteindre et détruire les cibles que nous nous étions fixées. Ces cibles étaient en lien direct avec le programme chimique clandestin que le régime syrien a dissimulé aux autorités internationales" a expliqué Florence Parly sur France Bleu Provence.

"Je lis comme vous la presse."

"Je lis comme vous la presse" a poursuivi Florence Parly. "Je n'ai pas l'intention de commenter les performances de tel ou tel système d'armes. Vous comprendrez que ces informations qu'elles soient vraies ou fausses sont tout à fait classifiées et donc je ne les commenterai pas. Nos objectifs ont été atteints et nous n'avons rien à ajouter concernant la performance des systèmes d'armes. Vous le comprendrez et les auditeurs aussi" a conclu la ministre. 

Florence Parly, ministre des Armées