Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Charentes : coup d'arrêt au projet de fusion Saint-Palais-du-Né - Archiac

-
Par , France Bleu La Rochelle

Ce projet de fusion inédit en France, entre deux communes appartenant à deux départements voisins, la Charente et la Charente-Maritime, se heurte à l'hostilité du département de la Charente. Le député charentais Thomas Mesnier vient d'obtenir son arrêt en Commission des Lois à l'Assemblée.

Capture Google Maps
Capture Google Maps - Google Maps

Saint-Palais-du-Né, France

Le député de la Charente Thomas Mesnier vient de porter un coup d'arrêt au projet de fusion de deux communes des deux Charentes. Thomas Mesnier a obtenu ce mercredi, en Commission des Lois, la suppression d'un article qui aurait permis la fusion de Saint-Palais-du-Né, côté Charente, avec sa voisine de Charente-Maritime : Archiac.

Le Conseil départemental de la Charente a déjà exprimé son opposition à cette fusion qui ferait basculer la nouvelle commune côté Charente-Maritime. Le Conseil départemental de la Charente-Maritime, lui, y est favorable.

Totalement inédit en France

Thomas Mesnier, de son côté, estime que le département de la Charente subirait une "atteinte à l'intégrité de son territoire", alors qu'il cherche au contraire à développer son attractivité, et que cela favorisait "l'attractivité d'un département côtier" qui n'en a pas besoin.

Le député pointe surtout les conséquences de cette fusion pour la Communauté de Communes des 4B Sud-Charente, qui passerait sous la barre des 20.000 habitants, ce qui la priverait de certains dispositifs.

Ce projet de fusion de deux communes de deux départements voisins est totalement inédit en France. Il nécessiterait une nouvelle loi pour être possible.