Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Coup de peinture "à l'italienne" pour l'Hôtel de Ville de Pau

vendredi 4 mai 2018 à 16:55 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

La municipalité de Pau se félicite de la nouvelle teinte abricot de la façade de l'Hôtel de Ville, inspirée des édifices italiens. Une partie du centre-ville devrait prendre des tons pastels. Le renouveau ne déplaît pas aux habitants, même s'ils espèrent que le quartier conserve son authenticité.

L'Hôtel de Ville de Pau dévoilera sa couleur abricot cet été
L'Hôtel de Ville de Pau dévoilera sa couleur abricot cet été © Radio France - © Radio France - Marie Moussié

Pau, France

Du gris aux couleurs de l'Italie. Les travaux de ravalement de façade de la mairie de Pau, débutés en 2016, prendront fin cet été et dévoileront une couleur abricot qui tranche avec les bâtiments environnants. La municipalité envisage la transformation de 450 immeubles du centre-ville, dans le cadre des travaux de rénovation engagés depuis 2015.

"C'est la capitale du Béarn, pas l'Italie"

François Bayrou souhaite donner un air de Toscane à la ville de Pau. La déclaration amuse les habitants de Pau qui ne trouvent pas de racines italiennes justifiées en Béarn. Stéphane, assis en terrasse près de la place Clemenceau, commente les ambitions municipales : "La ville de Florence est luxuriante, avec de la vie... À Pau, il n'y a pas de vie. La peinture ne fait pas tout. Ça me fait un peu peur !" Certains évoquent même la couleur verte de la médiathèque André Labarrère comme exemple à ne pas suivre.

Si le projet se concrétise, ce sont des tons pastels qui s'étaleront sur les façades du centre-ville, d'ici 2020. Des couleurs inspirées, d'après l'architecte des Bâtiments de France René Colonel, des édifices italiens de Toscane, de Sardaigne. "Trop perturbant pour les personnes âgées qui ont l'habitude des murs vieillis d'ici. C'est la capitale du Béarn ici, pas l'Italie !", juge une passante née à Pau. 

Retrouver les couleurs historiques de la ville

La vision toscane du centre-ville reste un idéal, modéré par René Colonel. À une comparaison avec la cité italienne, il préfère l'idée d'une inspiration typique du sud de la France. 

"Nous en avons discuté avec le maire François Bayrou. Nous citons Florence parce que ça parle à tout le monde, mais bien sûr, Pau n'est pas Florence. Pour qu'une ville soit vécue, il faut qu'elle soit plus gaie, et le maire a raison de vouloir lui donner des couleurs." René Colonel, architecte des Bâtiments de France

Pau en couleurs : René Colonel commente les propos de François Bayrou

Le tout est de faire oublier la grisaille répandue dans la ville par le courant moderniste des années 50. D'après René Colonel, les couleurs ne trahiront pas le style architectural béarnais. Ni leur époque de construction, en témoigne le choix de l'abricot pour l'Hôtel de Ville, selon l'architecte : "Un ton qui correspond très bien avec la période de construction de l'édifice, sous la IIIème République."

Reportage de Marie Moussié