Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Poitiers : le maire sortant Alain Claeys battu par l'écologiste Léonore Moncond'huy

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

A Poitiers, c'est donc Léonore Moncond'huy, la candidate écologiste à la tête de la liste de Poitiers collectif qui l'emporte avec 43% des voix. Elle détrône Alain Claeys, le maire sortant. L'ancien socialiste élu en 2008 s'incline avec 36%. Anthony Brottier, le candidat LREM, lui, décroche 22%.

Léonore Moncondh'huy, nouvelle maire de Poitiers
Léonore Moncondh'huy, nouvelle maire de Poitiers © Radio France - Vincent Hulin

C'est un véritable coup de tonnerre ou plutôt une vague verte qui a secoué la ville de Poitiers pour ce second tour des municipales 2020 puisque dès 19 heures, le maire sortant, Alain Claeys a reconnu sa défaite et félicité pour sa réussite Léonore Moncond'huy, sa rivale écologiste. 

La tête de liste de Poitiers collectif l'emporte en effet avec 43% des voix devant l'ancien socialiste 36 % ! Cela faisait depuis 1977 que la ville de Poitiers était socialiste. Alain Claeys, le poulain de Jacques Santrot avait lui été élu en 2008. Le dernier candidat de cette triangulaire, Anthony Brottier, représentant de la République en marche, lui s'en sort avec 22% des voix. 

La nouvelle maire de Poitiers a 30 ans

Léonore Moncond'huy a 30 ans, et elle est conseillère régionale Europe-Écologie-Les Verts de la Vienne. C'est dans la soirée du mardi 12 novembre qu'elle a été désignée comme tête de liste pour "Poitiers Collectif" pour ces municipales de 2020. Invitée de France Bleu Poitou ce lundi, elle a annoncé qu'elle renoncerait à ce mandat d'élue régionale pour se consacrer pleinement à la ville de Poitiers si elle devenait maire. C'est dans la même logique qu'elle avait prévenu qu'elle ne briguerait pas la présidence de Grand Poitiers. 

"Poitiers s'est réveillée"

Léonore Moncondhuy remercie Alain Claeys pour son soutien à sa liste pour l'avenir de Poitiers. Mais la nouvelle maire en profite aussi pour remercier les Poitevins : 

"Je suis très fière de Poitiers qui a su faire un choix audacieux"

Fierté également vis-à-vis de ses co-listiers de Poitiers collectif qu'elle félicite : 

"Nous avons réveillé Poitiers, et Poitiers ne va pas se rendormir"

Depuis son fauteuil de l'hôtel de ville de Poitiers, Léonore Moncondhuy entend développer la justice sociale et l'écologie. Elle n'oublie pas non plus qu'elle a été élue par une petite partie seulement des Poitevins puisque très peu d'électeurs se sont déplacés aux urnes dans la capitale de l'ex-Poitou-Charentes.

A 17 heures, le taux de participation était en effet de 37,79%, soit presque huit points de moins que le 15 mars dernier , et 21 points de moins par rapport à la même heure en 2014. Poitiers, où l'abstention s'élève à 67% pour ce scrutin. Sur les 43.705 électeurs inscrits, seuls 14.504 se sont déplacés aux urnes.  

Le fair-play d'Alain Claeys

"Ce n'est pas un revers, c'est un échec, c'est mon échec". Alain Claeys se montre sévère vis-à-vis de ses propres résultats. "Je me suis trompé, je pensais qu'on allait gagner." 

Ma vie ne va pas s'achever demain, j'aurai une période pas forcément simple.... 

Battu de sept points par la benjamine de cette triangulaire, il fait toutefois preuve de fair-play vis à vis de la gagnante et adresse une pensée à ses anciens administrés. 

"Mes pensées vont aux Poitevins et à Poitiers à qui je ne souhaite que du bien"

Le candidat battu de LREM tacle le maire sortant

Avec 22% des voix, le candidat LREM Anthony Brottier arrive dernier de ce second tour. Et en profite pour tacler le maire sortant battu : "C'est un désaveu de la municipalité sortante (...) Aujourd'hui c'est la fin d'une époque pour certains, la fin d'une génération qui a confisqué le pouvoir "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu