Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Courcebœufs : le maire et ses adjoints sacrifient une partie de leur indemnité au profit de projets communaux

-
Par , France Bleu Maine

Le nouveau maire de Courcebœufs, Dominique Dorizon, et ses deux adjoints ne toucheront pas la totalité de leur indemnité. Un sacrifice qui permettra à la commune d'économiser près de 55.000 euros sur le mandat de six ans et de financer des projets essentiels.

Le nouveau maire de Courcebœufs, Dominique Dorizon, a été conseiller municipal de 2001 à 2008, puis adjoint au maire de 2008 à 2020. (image d'illustration)
Le nouveau maire de Courcebœufs, Dominique Dorizon, a été conseiller municipal de 2001 à 2008, puis adjoint au maire de 2008 à 2020. (image d'illustration) © Maxppp - Pierrick DELOBELLE

A peine élus à la tête de Courcebœufs, le maire Dominique Dorizon et ses adjoints ont décidé de baisser leur indemnité. Seuls deux adjoints seront rémunérés contre trois dans la mandature précédente. Un geste exemplaire pour dégager des financements pour des projets comme la restructuration de l'école communale. Par exemple, le maire percevra 411 euros de moins que le plafond autorisé par la loi du 27 décembre 2019. Ce texte relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique prévoit que le plafond de l'indemnité des maires dans les communes de 500 à 999 habitants, comme Courcebœufs (643 habitants), soit relevé à plus de 1.560 euros brut. Dominique Dorizon touchera donc 999 euros net par mois, ses adjoints moins de 300 euros mensuels. "Ces deux économies conjuguées permettent de dégager 55.000 euros sur un mandat (ndlr. de six ans)", précise le nouveau maire, qui a été conseiller municipal de 2001 à 2008, puis adjoint au maire de 2008 à 2020.

Nous aussi on met la main au portefeuille, on montre l'exemple, pour faire des économies.

Rénover le groupe scolaire et les bâtiments communaux

La somme économisée doit permettre de financer, en partie, la rénovation énergétique des bâtiments municipaux, comme la mairie et les écoles. Des travaux d'où découleront des économies sur la facture énergétique de Courcebœufs. "On a un projet de rénovation de l'école qui est assez conséquent, qui va permettre la livraison d'un complexe scolaire de qualité. Le service de restauration va également être restructuré", détaille Dominique Dorizon. La cantine s'appuiera davantage sur l'agriculture locale et biologique. Le coût, initialement évalué à 550.000 euros, s'élève désormais à 700.00 euros. Les travaux ont commencé en automne 2019.

Si on a des projets, mais pas de moyens pour les mettre en oeuvre, ça ne sert à rien.

Le nouveau maire veut créer de nouvelles places de parkings à proximité de l'épicerie "Chez Manue" qui a ouvert en février 2020. Il souhaite également sécuriser l'accès piéton au centre-bourg.

Un acte singulier qui ne doit pas devenir une norme

Le président de l'Association des maires ruraux de la Sarthe, Dominique Dhumeaux, salue l'abnégation du maire de Courcebœufs et de ses deux adjoints. Cependant, il ne souhaite pas que les administrés s'habituent à ce type de sacrifice. "On ne peut pas demander aux gens d'avoir des retenues sur salaire pour exercer leur mission d'élu et de ne pas avoir d'indemnité qui compense", souligne Dominique Dhumeaux, également maire de Fercé-sur-Sarthe. "On risque de se retrouver avec un manque de vocations pour les prochaines années." Il ajoute : "Ne prenons pas cela comme une solution à reproduire partout parce que nous mettrions beaucoup de collègues élus en difficulté." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu