Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections municipales sur France Bleu Pays de Savoie

Courchevel : le maire Philippe Mugnier ne se représente pas

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Alors que le maire est l'élu préféré des Français selon un sondage Odoxa pour France Bleu et France Info publié ce mardi 8 octobre, le maire de Courchevel annonce qu'il ne se représentera pas en mars 2020. Après un mandat de maire, Philippe Mugnier passe la main.

Philippe Mugnier
Philippe Mugnier - DR

Courchevel 1850, Saint-Bon-Tarentaise, France

Il a décidé : il n'y retourne pas. Le maire sortant de Courchevel Philippe Mugnier annonce ce mardi qu'il ne se présentera pas aux élections municipales de mars 2020. Alors que le maire est l'élu préféré des Français selon un sondage Odoxa pour France Bleu et France Info publié ce mardi 8 octobre, France Bleu Pays de Savoie a demandé à Philippe Mugnier pourquoi il avait pris cette décision. 

"C'est un choix personnel. Je vais avoir 60 ans. J'ai été simple élu, puis adjoint. Devenir maire en 2014, je le dis sans prétention, était un aboutissement dans ma vie. Maire de Courchevel, ça n'arrive pas tous les jours ! Mais, ça fait 23 ans à la mairie. Il est temps de passer le relais."

"Que ceux qui se cachent derrière les réseaux sociaux viennent faire un mandat d'élu local ! " - Philippe Mugnier

On ne décèle aucune trace d'aigreur chez l'ancien moniteur de ski, restaurateur et fabricant de Beaufort. "Courchevel est dynamique avec des capacités d'investissement. On fait de vrais choix. C'est une expérience incroyable. J'ai énormément appris. C'est très technique. Ne serait-ce que le code de l'urbanisme très sensible à Courchevel. Je remercie d'ailleurs tout le personnel de la mairie. "

Beaucoup de courage à ses successeurs

Philippe Mugnier aurait pu attendre un second mandat, capitaliser, alors que sa ville va accueillir en 2023 les championnats du monde de ski. "Les honneurs ne m'ont jamais intéressé. 2023 est une date formidable et j'y participerai en tant que bénévole."  

A-t'il préparé sa succession ? "Pas du tout. C'est open. Je souhaite beaucoup de courage à ceux qui se lanceront, je les encourage, même s'ils risquent de subir des attaques dans les réseaux sociaux. D'une manière générale, j'invite tout le monde à s'engager. Que ceux qui se cachent derrière les réseaux sociaux viennent faire un mandat d'élu local ! Cela leur donnera une ouverture d'esprit et ils sauront de quoi ils parlent".

Les réseaux sociaux pas très sociables

Philippe Mugnier n'a pas connu un mandat sans écueils, même dans la prospère station de Savoie. Les soubresauts au sein de l'Office de Tourisme - "C'est un sujet en soi. Mais cela fait partie de la vie de maire" - , l'incendie criminel qui a tué deux saisonniers l'hiver dernier - "J'étais en première ligne. Mais j'étais préparé à ça. Oui, c'était un moment difficile, tragique."... 

Mais ce qui semble avoir le plus contrarié l'édile, c'est le rôle néfaste des réseaux sociaux. Il en a fait les frais il y a deux ou trois ans suite à un conflit avec un hôtelier, conflit réglé selon lui, mais, sur les réseaux, certains ont dépassé les bornes. "Il y a eu des injures, sur moi, mes enfants et ma femme. Certains se croient protégés derrière un écran. Alors que moi, je suis pour régler les problèmes à l'ancienne. On s'explique et on boit une bière. D'ailleurs, mon rêve aurait été de construire une sorte de café du commerce à Courchevel. Chaque matin, on met tout sur la table, face à face, et on règle les problèmes en connaissant les dossiers."  

Choix de la station

France Bleu