Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu à 18h : plusieurs parlementaires des Deux-Sèvres doutent de l'efficacité de la mesure

-
Par , France Bleu Poitou

Alors que l'épidémie de Covid-19 bat des records dans les Deux-Sèvres et que le département pourrait basculer vers un couvre-feu avancé à 18h, quatre des cinq parlementaires du territoire d'ex-Poitou-Charentes affirment "douter" de "l'intérêt" d''un couvre-feu avancé à 18 heures.

Le couvre-feu pourrait être avancé à 18 heures dans les Deux-Sèvres, tant le département connaît un rebond des contaminations au Covid.
Le couvre-feu pourrait être avancé à 18 heures dans les Deux-Sèvres, tant le département connaît un rebond des contaminations au Covid. © Maxppp - TOMASELLI Antoine

Face à la dégradation récente de tous les indicateurs de l'épidémie de Covid-19, les Deux-Sèvres pourraient basculer vers un couvre-feu avancé à 18 heures. En attendant le conseil de défense sanitaire qui devrait aborder cette possibilité mercredi matin, la mesure fait déjà l'unanimité contre elle parmi quatre des cinq parlementaires représentant le département à l'Assemblée nationale et au Sénat. 

Delphine Batho a "un vrai doute sur l'efficacité d'un couvre-feu à 18 h"

La député Delphine Batho confie avoir "un vrai doute sur l'efficacité du couvre-feu à 18h dans un territoire rural, d'autant que les cafés, les restaurants sont fermés, les activités des associations sont aussi à l'arrêt, donc c'est probablement pas là que les contaminations ont lieu"

"Je m'attends à ce que, hélas, on soit conduits à reprendre des mesures de type confinement partiel

"Malheureusement dans les Deux-Sèvres, on est à des niveaux bien supérieurs à d'autres départements (NDRL : le taux d'incidence y atteint 238 cas pour 100.000 habitants, le plus élevé de Nouvelle-Aquitaine), mais il y a un retour de la pandémie, qui est certainement la troisième vague, dans l'ensemble de la France", ajoute la présidente de Génération Ecologie qui souhaite "que des mesures fortes soient prises".

"Un effet d'annonce" pour Gilbert Favreau

Elu sénateur des Deux-Sèvres en septembre dernier sous l'étiquette Les Républicains, Gilbert Favreau estime qu'un couvre-feu avancé à 18 h ne représente qu'un "gain négligeable" dans la bataille contre le Covid-19. "Entre 18h et 20h, ce n'est pas le moment où il y a des regroupements de personnes, j'y vois plus un effet d'annonce qu'une mesure réellement efficace"

"La campagne de vaccination ? Une pantalonnade"

L'ancien président du Conseil départemental des Deux-Sèvres affirme "être sceptique quant aux modes d'évaluation de l'épidémie par le gouvernement" et regrette "la prise en compte tardive des populations les plus fragiles". Le sénateur LR déplore également "la pantalonnade et les atermoiements sur la vaccination, une campagne qui n'a pas été géré correctement", estime-t-il.

Guillaume Chiche "attend les faits scientifiques" prouvant l'utilité du couvre-feu à 18h

"Personne n'en a envie parce que c'est une nouvelle contrainte, mais la question n'est pas là. La question c'est de savoir si c'est une mesure efficace", réagit Guillaume Chiche, le député des Deux-Sèvres, ex-LREM, cofondateur du groupe des Nouveaux Démocrates. "Moi j'ai besoin de savoir si les chaines de contaminations se font plutôt dans les établissements scolaire, plutôt au travail, plutôt dans les supermarchés où l'on se rend singulièrement en semaine entre 18h et 20h ou si ça a lieu ailleurs."

"Aujourd'hui, on n'est pas en mesure de me dire que les contaminations se font plutôt lors d'activités qu'on a l'habitude de faire entre 18h et 20h"

"Une mesurette" pour Philippe Mouiller

Le sénateur Les Républicains des Deux-Sèvres émet lui aussi de sérieuses réserves quant à un couvre-feu avancé à 18h. Philippe Mouiller n'y voit pas d'intérêt surtout "dans un département rural". L'ancien maire de Moncoutant plaide plutôt pour assortir l'actuel couvre-feu à 20h à "un confinement le weekend". 

Le sénateur LR est l'invité de France Bleu Poitou ce mercredi pour parler de l'éventualité d'un couvre-feu à 18h et pour revenir également sur l'audition du ministre de la Santé Olivier Véran devant la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale à laquelle siège Philippe Mouiller.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess