Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : la députée Valeria Faure Muntian estime que les maires du Gier ont leur part de responsabilité

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

"Cet été il ne fallait pas envoyer des messages contradictoires à la population et lui dire « Sortez c'est la fête!». Maintenant on paie les pots cassés" : c'est en substance la réponse de la députée LaRem de la vallée du Gier aux élus qui réclament une aide exceptionnelle de l'État.

Les moyens sanitaires de l'armée à Mulhouse lors de la première vague de coronavirus.
Les moyens sanitaires de l'armée à Mulhouse lors de la première vague de coronavirus. © Maxppp - Philippe de Poulpiquet

Valéria Faure Muntian, la députée La République en Marche de la vallée du Gier, estime que les élus qui réclament des moyens exceptionnels de l'État pour faire face à la deuxième vague de Covid-19 n'ont pas fait assez de pédagogie sur la nécessité de rester vigilants après le déconfinement. 

Les habitants de la vallée du Gier "ont reçu des consignes contradictoires", déplore l'élue de la majorité invitée de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi matin après leur demande à la préfète de la Loire de moyens supplémentaires, voire militaires pour faire face à la recrudescence de l'épidémie. 

"Nous avons toujours dit attention, lors du déconfinement, ça ne veut pas dire que c'est fini et que c'est la fête, poursuite Valeria Faure Muntian. Qu'est ce qu'ont fait nos maires ? Ils ont fait « Sortez c'est l'été ! » (allusion au slogan de la ville de Saint-Chamond en juin, ndlr). Ils ont déploré que le 14-Juillet ne puisse pas avoir lieu comme d'habitude... Il ne fallait pas qu'il y ait des sons de cloches différents". "On a généré des activités de centre ville pour donner un peu de souffle à l'économie locale et on paie les pots cassés. Ce qu'il se passe aujourd'hui, c'est le résultat de ce qu'il s'est passé cet été", estime la députée.

"Qu'est ce qu'ont dit nos maires ? Sortez c'est l'été !"

Valeria Faure Muntian ce lundi 26 octobre sur France Bleu Saint-Étienne Loire

"Evidemment on manque de moyens. On ne peut pas former et recruter des infirmières en quelques mois. On fournit les moyens au fur et à mesure, tant que c'est possible. Il y a eu le Segur de la santé. Il y a eu des moyens mis en place", assène Valérie Faure Muntian, citant aussi l'état d'urgence sanitaire prorogé. "L'hôpital fait le nécessaire et l'État aussi (...) Ce que demandent les médecins, c'est le respect des gestes barrières, voire un reconfinement total !"

"En demandant l'armée, on déporte le problème"

"La directrice de l'hôpital du Gier que j'ai eue au téléphone c'est ce qu'elle réclame. (...) Après j'ai écrit un mail à l'ensemble des maires en leur disant « je compte sur vous pour faire respecter les gestes de barrière et alerter par tous les moyens votre population quant au respect du couvre feu et des mesures sanitaires». Qu'est ce que j'ai comme réponse ? Un article dans la presse demandant l'armée ! C'est le moyen qu'ils ont trouvé pour alerter leur population ?"

Quant à l'éventualité d'un effet électrochoc sur la population, Valeria Faure Muntian balaie l'argument : "Au contraire, on déporte le problème. Ça veut dire qu'on se repose sur des moyens supplémentaires et on continue de vivre comme avant. Il aurait mieux fallu communiquer aux concitoyens sur la nécessité de respecter les gestes barrières. Pour [les élus] ne l'ont pas fait assez".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess