Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Crédit municipal de Bordeaux : "Une attaque politicienne menée par le dernier de la classe"

-
Par , France Bleu Gironde

L'entourage de Nicolas Florian a répliqué ce vendredi aux attaques de Vincent Feltesse sur le dossier du Crédit Municipal de Bordeaux. A l'occasion de la présentation de l'équipe de campagne du maire de Bordeaux.

Le Crédit municipal de Bordeaux.
Le Crédit municipal de Bordeaux. - © Maxppp

Bordeaux, France

Avec aux premières loges Alexandra Siarri, Nathalie Delattre, Fabien Robert et Pierre de Gaétan Njikam, ils étaient quatre poids-lourds de l'équipe municipale de Nicolas Florian venus participer à l'ouverture du QG de campagne du successeur d'Alain Juppé, situé rue Vital Carles, et baptisé l'Atelier.

Parmi les membres de cette équipe de campagne figure également Ludovic Martinez, le directeur de cabinet d'Alain Juppé et désormais de Nicolas Florian. C'est lui qui est monté au créneau sur le dossier du Crédit municipal de Bordeaux après le procès en incompétence initié par Vincent Feltesse, l'ancien candidat PS à la mairie aujourd'hui à la tête d'une liste citoyenne. Selon Ludovic Martinez, il s'agit d'une "attaque politicienne en règle, menée par celui qui est aujourd'hui le dernier de la classe (dans la course à la mairie, NDLR), ou peut-être l'avant-dernier". 

Un veto total à un prêt de 8 millions d'euros

Il a surtout expliqué le silence de Nicolas Florian. "Il n'est pas question de répondre sur ce terrain, a expliqué Ludovic Martinez. Un contrôle de la Banque de France est en cours dont les conclusions ne sont pas encore connues". Par ailleurs, le directeur de cabinet du maire a expliqué que, lors de son premier conseil d'administration du Crédit municipal qu'il préside de droit, Nicolas Florian avait mis un veto total à une demande de prêt de 8 millions d'euros émanant d'un particulier parisien.  "On a été attaqués en justice et on a gagné", a précisé Ludovic Martinez qui a également indiqué que l'enquête de la police judiciaire était close et avait été classée sans suite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu