Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Crise à droite dans le Loiret : le président des Républicains démissionne

-
Par , France Bleu Orléans

Oivier Geffroy démissionne de son poste de président de la fédération LR du Loiret. Il avait été élu par les adhérents du parti il y a un an. Les parlementaires Les Républicains du Loiret avaient demandé sa démission la semaine dernière, pour cause de désaccord au sujet des municipales à Orléans.

Olivier Geffroy président du parti Les Républicains dans le Loiret
Olivier Geffroy président du parti Les Républicains dans le Loiret © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

C'était une issue inéluctable. Olivier Geffroy l'écrit dans un courrier adressé ce mercredi aux adhérents des Républicains du Loiret : "je rends, à compter de ce jour, le mandat de président que vous m'aviez confié en octobre 2018".

Adjoint au maire d'Orléans en charge de la sécurité, conseiller départemental, Olivier Geffroy dit "tirer les conséquences de la situation politique" actuelle et se dit "désireux de préserver l'unité du mouvement" auquel il entend rester adhérent. 

Il était contesté par une partie des adhérents LR

Olivier Geffroy était contesté depuis plusieurs semaines en interne par une partie des militants, après avoir décidé de se présenter sur la liste d'Olivier Carré aux municipales 2020 à Orléans, une liste soutenue par La République en Marche. Les trois députés et le sénateur LR du Loiret lui avaient même demandé de quitter ses fonctions à la tête du parti, l'accusant de "prendre en otage le parti". Eux soutenaient la candidature de Serge Grouard, ancien maire d'Orléans, désigné chef de fil LR mardi soir.

Olivier Geffroy, lui, explique qu'il veut poursuivre dans le droit fil des cinq dernières années au sein d'une majorité municipale ouverte, et que le soutien de LREM au maire sortant Olivier Carré n'est pas, à ses yeux, "un obstacle à la construction d'une majorité la plus large possible".

Olivier Geffroy conteste la façon dont l'investiture LR à Orléans s'est déroulée

Olivier Geffroy, qui avait bien demandé à être désigné chef de fil des LR pour les municipales "pour déterminer les conditions de notre participation à cette liste d'intérêt municipal", explique que la commission nationale d'investiture de son parti a tranché dans des conditions "d'exception", dans un délai très court, "durant les vacances scolaires". Il ajoute qu'il est "rarissime qu'elle se déroule sans le président ni le secrétaire départemental concernés" (lui-même avait fait savoir qu'il était à l'étranger et donc indisponible pour y être présent)

Pour autant, adhérent depuis vingt ans, Olivier Geffroy dit rester adhérent à LR, et fidèle au mouvement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu