Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Crise de la majorité municipale : le maire d'Orléans retire ses délégations à son adjoint Florent Montillot

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans

"La confiance est rompue", voilà ce qu'indique le maire d'Orléans ce vendredi pour expliquer sa décision. Olivier Carré retire ses délégations à Florent Montillot, quatrième adjoint en charge de l'éducation. En toile de fond : la campagne des municipales de mars 2020. A LIRE : le communiqué du maire

Florent Montillot dans le studio de France Bleu Orléans
Florent Montillot dans le studio de France Bleu Orléans © Radio France - Patricia Pourrez

Orléans, France

C'est une étape de plus dans la crise au sein de la majorité municipale à Orléans : le maire Olivier Carré a signé, ce vendredi, un arrêté retirant ses délégations à Florent Montillot, quatrième adjoint en charge de l'éducation, de la connaissance, de la prévention et de la réussite éducative.

"La confiance est rompue", indique-t-on dans l'entourage du maire d'Orléans : "le fonctionnement de l'exécutif municipal doit être clair à l'égard des orléanais et surtout de notre administration. Le dysfonctionnement actuel pourrait nuire à la bonne conduite des affaires pour notre Ville. Il s'agit d'une décision concertée qui va dans le sens de la cohérence et de la responsabilité".

Cela fait plusieurs mois que le torchon brûle entre Olivier Carré, officiellement soutenu par la République en Marche pour les municipales de mars 2020 à Orléans, et Florent Montillot. Ce dernier, qui est l'une des chevilles ouvrières du groupe dissident "les orléanais" créé en septembre dernier, avait posé une question orale lors du dernier conseil municipal qui avait mis le feu aux poudres

Le fait qu'il ait été investi chef de file de l'UDI pour les prochaines municipales avec comme mandat de nouer une alliance avec l'ancien maire d'Orléans Serge Grouard, chef de file Les Républicains et candidat déclaré aux municipales, a fini de rompre la confiance, indique-t-on dans l'entourage d'Olivier Carré. "Il va clairement figurer sur une liste d'opposition au maire"

Florent Montillot, qui perd dès maintenant ses indemnités liées à ses délégations, dit ne pas avoir été informé officiellement de ce retrait de délégations : "j'ai juste reçu un mail, mercredi soir, du maire me demandant de démissionner de mes fonctions d'adjoint avant jeudi soir, ou alors il indique qu'il demanderait au conseil de ne pas me maintenir dans mes fonctions. Mais rien de plus". Florent Montillot refuse de commenter.

Le prochain conseil municipal s'annonce houleux

L'arrêté de retrait des délégations prend effet ce vendredi à minuit, mais c'est le conseil municipal, comme le prévoit la loi, qui devra décider s'il retire à Florent Montillot ses fonctions d'adjoint. Ce sera donc à l'ordre du jour de la réunion du 18 novembre prochain qui s'annonce donc agitée. 

C'est Alexandrine Leclerc, adjointe en charge du social, qui se voit attribuer la délégation à l'éducation. Olivier Geffroy, en charge de la sécurité, reprendra, lui, la prévention spécialisée, indique la Ville d'Orléans.

MISE A JOUR - Le communiqué d'Olivier Carré

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu