Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cumul des mandats : le sénateur Jean-Baptiste Blanc quitte la mairie de Cavaillon et choisit le Département

-
Par , France Bleu Vaucluse

Pour respecter la loi sur le cumul des mandats, le sénateur LR de Vaucluse Jean-Baptiste Blanc a décidé d'abandonner son mandat à la mairie de Cavaillon où il était premier adjoint. Il choisit de rester conseiller départemental et quitte son poste de vice-président.

Le nouveau sénateur LR de Vaucluse Jean-Baptiste Blanc a choisi de conserver son mandat de conseiller départemental
Le nouveau sénateur LR de Vaucluse Jean-Baptiste Blanc a choisi de conserver son mandat de conseiller départemental © Radio France - Isabelle Gaudin

Il avait un mois après les élections sénatoriales pour faire un choix. Jean-Baptiste Blanc a décidé de garder son mandat de conseiller départemental, "c'est là où je serai le plus utile", a déclaré ce vendredi le tout nouveau sénateur de Vaucluse. Il abandonne donc la mairie de Cavaillon, où il était premier adjoint. "Gérard Daudet est un excellent maire, il a été réélu en juin". Jean-Baptiste Blanc quitte également la présidence de l'office HLM Vallis Habitat. 

Jean-Baptiste Blanc veut rester au contact du terrain

Au Département, Jean-Baptiste Blanc redevient donc simple conseiller départemental. "Je peux y croiser beaucoup d'élus et défendre ensuite leurs dossiers au Sénat", argumente-t-il. Il annonce que c'est Christian Mounier qui le remplacera à la vice-présidence. Jean-Baptiste Blanc restera pour autant, rapporteur du budget du conseil départemental. 

Pour Cavaillon, Elisabeth Amoros le remplacera sur son poste de premier adjoint. Jean-Baptiste Blanc veut garder un ancrage dans sa ville et y installe sa permanence parlementaire. 

Des incompatibilités avec son métier d'avocat

Au Sénat, le nouvel arrivé a assisté à sa première séance de questions au gouvernement. Il va faire partie de la commission aux affaires économiques. Jean-Baptiste Blanc doit aussi voir avec la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, quelles sont les incompatibilités avec son métier d'avocat. Cette entité est consultée pour des questions de déontologie ou de conflits d'intérêt. Elle est aussi chargée de publier les déclarations de situation patrimoniale des élus. 

Concernant les élections départementales prévues au printemps prochain, Jean-Baptiste Blanc annonce qu'il sera candidat à sa propre succession. "La majorité LR est sur le fil au Département, il faut qu'on conserve nos cantons et qu'on en gagne d'autres". En revanche, le nouveau sénateur a d'ores et déjà annoncé qu'il passerait la main chez Les Républicains lors des élections internes du mois de juin. Il laissera son poste de secrétaire départemental. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess