Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Danièle Obono, une insoumise de Paris à l'Isère

mardi 30 janvier 2018 à 9:13 Par Pierre Mouny, France Bleu Isère

Danièle Obono, députée France insoumise (FI) dans la 17e circonscription de Paris, était l’invitée de France Bleu Isère ce mardi. Elle est revenue sur la création de « l’école de formation de la FI » et sur son rôle surprenant de référente du mouvement FI en Isère.

Danièle Obono
Danièle Obono © Radio France

La France insoumise, le mouvement créé par Jean-Luc Mélenchon lançait, lundi 29 janvier, son école de formation. L’objectif annoncé était de doter les sympathisants d’une « formation aux débats et argumentaires politiques ». Danièle Obono, députée FI dans la 17e circonscription de Paris, était l’invitée de France Bleu Isère, elle est revenue sur ce qu’elle considère comme « moyen d’émancipation ». 

Une réponse à une attente des militants

Pour la députée de la France insoumise, le lancement d’une école de formation, répond « à une attente des militants du mouvement suite à une grande consultation, l’été dernier ». Elle affirme que dans cette école on « apprend tous les savoirs militants », l’objectif étant de faire de chaque citoyen, un acteur qui maîtrise des savoirs, afin de « rendre la politique aux citoyens ».

"C'est un comble de reprocher à la FI, de vouloir faire bouger le débat démocratique" — Danièle Obono, députée de la France insoumise, dans la 17e circonscription de Paris

Danièle Obono, regrette que l’on caricature l’école comme un centre de « propagande », il s’agit pour elle, au contraire, d’un « élément d’émancipation ». Elle assure que le seul but est de défendre « le débat d’idées et les initiatives » et que c’est « tout de même un comble de reprocher à la FI, de vouloir faire bouger le débat démocratique ». 

La députée de la 17e circonscription de Paris est également référente du mouvement FI en Isère, alors qu’elle semble tout de même assez loin du terrain. Elle assume : « Nous ne sommes qu’un groupe d’opposition avec 17 députés, l’idée étant de se répartir sur tout le territoire ». Les députés FI, se veulent des « relais parlementaires », pour les militants présents sur le terrain. Danièle Obono veut avoir une « vision globale » du territoire français, car elle est une « élue de la nation ». 

Danièle Obono